Afghanistan: attaque meurtrière du groupe EI contre un temple sikh à Kaboul

Les forces de sécurité afghane à proximité du site de l’attaque contre un temple sikh à Kaboul le 25 mars. STR / AFP

AP- Au moins 25 personnes ont été tuées ce mercredi dans une attaque contre un temple hindou-sikh à Kaboul, revendiquée par le groupe État islamique.

De larges trainées de sang sur le sol, le portail d’entrée en fer gris défoncé. Les photos du temple Dharamsala qui circulent sur les réseaux sociaux montrent la violence de l’attaque. Celle-ci a duré près de six heures.

Elle a commencé tôt ce mercredi matin par une explosion. Un kamikaze a fait exploser sa charge selon les premiers témoignages. Des voisins racontent avoir entendu plusieurs détonations. La confusion règne. Difficile de déterminer le nombre d’attaquants qui ont pénétré dans le temple hindou-sikh alors que plusieurs fidèles étaient en pleine prière.

Près de 80 personnes évacuées

Les forces de sécurité afghanes mettront plusieurs heures avant de pouvoir évacuer des dizaines de femmes et enfants. A l’extérieur, des blessés sont transportés sur des civières. Le bilan officiel fait état d’au moins 25 morts, huit blessés et quelque 80 personnes secourues.

Ce n’est pas la première fois que le groupe État Islamique s’en prend à la communauté sikh. En juillet 2018, un convoi de représentants sikh avaient été visés par une attaque-suicide à Jalalabad, dans l’est du pays. Dix personnes avaient été tuées, parmi les victimes Avtar Singh Khalsa, le seul Sikh candidat aux élections parlementaires.

En Afghanistan, la violence se poursuit alors que talibans et autorités afghanes peinent à s’entendre sur le début des pourparlers de paix intra-afghans.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *