Coronavirus: Donald Trump signe le plan massif d’aide à l’économie américaine

Donald Trump a signé le plan d’aide à l’économie américaine dans le bureau Ovale de la Maison Blanche, à Washington, le 27 mars 2020. REUTERS/Jonathan Ernst

AP- Donald Trump a signé ce vendredi 27 mars le plan massif d’aide à l’économie américaine voté par le Congrès, soit 2 000 milliards de dollars qui seront destinés à soutenir les entreprises, mais aussi le système de santé et les particuliers.

Il s’agit du plan de soutien le plus important jamais adopté aux États-Unis. Et, fait rare sous la présidence de Donald Trump, le Congrès l’a voté avec une belle unité bipartisane, ce que n’a pas manqué de souligner le président américain.

« Je veux remercier les républicains et les démocrates qui se sont rassemblés et ont mis leurs différences de côté pour placer l’Amérique en premier », a déclaré Donald Trump avant d’énumérer les sommes exceptionnelles débloquées.

anne corpet@annecorpet

Donald Trump signe et promulgue la loi de sauvetage de l’économie qui prévoit 2000 milliards de dollars, sous forme de prêts aux entreprises, d’aide directe aux individus, à l’assurance chômage et au système de santé américain.

Voir l'image sur Twitter
24 personnes parlent à ce sujet

Les États-Unis sont depuis jeudi le pays qui compte le plus de cas de contaminations au coronavirus. Une bonne partie de l’économie est à l’arrêt et les inscriptions au chômage ont dépassé un record absolu. Mais le président continue d’afficher sa confiance. Il mise en tout cas sur une belle reprise avant les élections.

« Je pense que nous allons connaître une relance exceptionnelle d’ici la fin de l’année, a déclaré Donald Trump. Une relance comme nous n’en avons jamais vu auparavant, assure le président. Mais d’abord nous devons nous débarrasser de ce virus.  »

Il faudra aussi soigner les Américains. Ce vendredi 27 mars, Donald Trump a invoqué une loi qui date de la guerre froide pour contraindre General Motors à produire des respirateurs artificiels. Le gouverneur de l’État de New York, l’épicentre de l’épidémie aux États-Unis, dit avoir besoin de 30 000 respirateurs pour faire face au pic de la maladie.

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *