Candidature de ‘’Guimba national’’ à la présidentielle de 2018: Les parrainages et la caution déjà garantis

Photo illustration CP Candidature Habib Dembélé Guimba national

Photo illustration CP Candidature Habib Dembélé Guimba national

Bamako, AP- L’humoriste Habib Dembélé alias ‘’Guimba National’’ compte briguer la magistrature suprême  en 2018. Son staff de campagne a tenu le samedi 10 févier dernier à son domicile à Magnambougou, sa première rencontre. Objectif: élaborer une stratégie de mobilisation autour de sa candidature.

Ce n’est pas de la blague. Habib Dembélé dit Guimba national rêve de devenir président de la République du Mali. Après sa première aventure politique de 2002, le mari de la chanteuse feue Fantani Touré, se prépare à être candidat à l’élection présidentielle de 2018. Le samedi 10 février à son domicile à Magnambougou, le mouvement de soutien à sa candidature dénommé ‘’Mali yé an bè dé tayé’’ (le Mali nous appartient tous) a tenu sa première reunion pour élaborer sa stratégie demobilisation. Hors du pays, le futur candidat était représenté par Demba Diallo, président du comité de pilotage du mouvement ‘’Mali yé an bè dé tayé’’ et Aissata Bah, directrice adjointe de sa campagne. Avec quelques  dizaines d’invités, l’évènement se voulait sobre mais très sérieux.

D’après Demba Diallo, le mouvement a déjà mobilisé la caution à payer et a eu la garantie du nombre de parrainages  nécessaires pour la candidature de son leader. Aussitôt le décor planté par les deux responsables, place à la projection d’une vidéo. Vétu en boubou gris rayé, boucle à l’oreille gauche,  telle l’adresse à la nation du président de la République, Habib Dembélé livre son message à ses soutiens. D’un ton posé, le potentiel candidat aborde entre autres sujets: une justice équitable pour tous, des écoles et des centres de santé de  meilleure qualité et accéssibles à tous, la lutte contre la corruption, la cohésion dans la diversité culturelle et réligieuse.

C’est un honneur pour moi de me proposer pour relever le défi de redressement de notre pays. Je suis citoyen au même titre que le paysan, le chasseur… Et chaque malien à son mot à dire dans la gestion du pays” a-t-il déclaré.

Selon lui, au lieu d’aller se faire soigner à l’étranger ou mourir là-bas, les gouvernants doivent songer à créer des conditions idoines au Mali pour se soigner et mourir s’il le faut auprès de leurs proches. Évoquant la crise que le pays traverse depuis 2012, Habib Dembélé appelle les Maliens à l’union sacrée face aux forces du mal.

Le Mali est un pays exceptionnel en matière de vivre ensemble. Il est de la responsabilité de tous les Maliens de s’élever au dessus de l’obscurantisme identitaire que l’on essaye d’imposer chez nous” a martèlé le futur candidat. Selon lui, en chaque enfant malien sommeille un génie avec son propre talent. “L’idée que tout ce talent, toute cette énergie de la jeunesse peuvent être exploitées par les trafiquants humains dans le Sahara ou dans la méditerranée me fend le coeur” affirme-t-il.

Guimba national, c’est l’homme du théâtre et des spectables, mais Habib Dembélé  est l’homme politique, engagé et déterminé à changer le devenir de son pays” précise la directrice adjointe de campagne Aissata Bah. Et au futur candidat d’insister: “Le sort du Mali est l’affaire de tous les Maliens”.

Lassina NIANGALY

Share
afriquepresse

Afrique Presse est une Agence de presse africaine basée sur le continent Africain plus précisément à Dakar à travers la plateforme www.afriquepresse.net. Cette Agence a vu le jour, le 22 décembre 2013. Son objectif est de mettre à jour des informations utiles et variées dans différents domaines concernant les populations... Read more

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *