Coronavirus: l’Afrique du Sud va progressivement assouplir son confinement

Une affiche géante incite les Sud-Africains à rester chez eux à Cape Town, le 6 avril 2020. REUTERS/Mike Hutchings

AP- Le président Cyril Ramaphosa a annoncé jeudi 23 avril que le confinement jusque-là très strict du pays sera peu à peu assoupli, par étapes, à partir du 1er mai. Si le confinement ne peut pas être prolongé pour toujours, comme l’a reconnu le président, le gouvernement veut à tout prix éviter une augmentation rapide de la courbe des infections lors des prochaines semaines.

Pour éviter une augmentation rapide des infections, le gouvernement a instauré différents niveaux d’alerte, à cinq échelons, qui correspondent à des restrictions plus ou moins sévères. Le niveau 5, c’est le niveau de confinement total que connaît l’Afrique du Sud depuis 4 semaines. Au niveau 1, la plupart des activités peuvent reprendre leur cours.

Cyril Ramaphosa souhaite éviter tout « déconfinement précipité » qui pourrait selon lui « provoquer un renforcement de l’épidémie et conduire à un nouveau confinement strict ». Le gouvernement s’autorise à changer les niveaux d’alerte selon les régions en fonction de l’évolution de la pandémie.

A partir de vendredi prochain, le pays passera au niveau d’alerte 4. Cela redonnera un peu de marge de manœuvre aux entreprises, qui pourront pour certaines reprendre leurs activités avec seulement un tiers de leurs employés. En revanche, les bars, les stades ou les lieux de culte resteront fermés. Les habitants devront toujours rester le plus possible chez eux, et le port du masque sera rendu obligatoire.

Après ce discours, beaucoup de questions restent encore en suspens, notamment sur la réouverture des écoles. Les différents ministres devraient détailler l’évolution des mesures dans la journée de ce vendredi.

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *