La FIFA choisit Hawk-Eye pour la Coupe du monde

L’arbitre néerlandais, Danny Makkelie, dans un car régie en octobre 2016

AP- Selon nos informations, la FIFA a choisi la société britannique Hawk-Eye comme prestataire pour la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet), afin de gérer à la fois l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) et la goal-line technology (GLT).

Ce sera une première, car lors de la précédente édition, en 2014, la VAR n’existait pas encore et la GLT avait été prise en charge par l’entreprise allemande GoalControl. Mais cette dernière a depuis connu de gros problèmes de fiabilité, qui ont notamment incité la Ligue de football professionnel (LFP), un de ses clients, à rompre le contrat qui liait les deux parties en janvier.

Fin avril, la Ligue a d’ailleurs annoncé un choix similaire à celui de la FIFA, en confiant à Hawk-Eye la gestion de la VAR et de la GLT pour les matches de Ligue 1, lors des quatre prochaines saisons.

Si ces décisions de la LFP et de l’instance internationale n’ont pas surpris les acteurs du marché, elles ont néanmoins suscité chez eux une crainte diffuse, car la société Hawk-Eye se retrouve en situation de quasi-monopole sur les principales compétitions de clubs et de sélections. Et ce, alors que sa technologie n’est pas infaillible : samedi dernier, le seul but de la finale du Championnat d’Australie entre le Melbourne Victory et les Jets de Newcastle a été accordé à la suite d’une action entachée d’un hors-jeu. Ce que l’arbitre n’avait pas pu constater sur le moment, puisque la VAR mise en place par Hawk-Eye était tombée en panne…

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *