Michelle Obama en proie à la dépression : ses confidences

© SIPA Michelle Obama en proie à la dépression : ses confidences

AP- Lors de l’enregistrement de son podcast, ce mercredi 5 août, Michelle Obama a confié avoir été particulièrement ébranlée par le confinement lié à la pandémie de Covid-19.

L’angoisse du confinement n’a pas épargné Michelle Obama. Dans le deuxième épisode de son podcast, diffusé ce mercredi 5 août, l’ancienne First Lady a confié sans fard « les hauts et les bas émotionnels » ressentis durant ces cinq derniers mois. Ainsi, comme un tiers des Américains ayant déclaré avoir souffert du confinement, l’épouse de Barack Obama a avoué avoir vécu des moments où elle ne se sentait ‘tout simplement » pas elle-même, rapporte People. « Mentalement, ce n’est pas une période épanouissante. Je sais que je fais face à une forme de dépression légère« , a-t-elle expliqué.

L’isolement s’est donc révélé un véritable défi pour Michelle Obama, qui a dû apprendre à préserver sa santé mentale durant la quarantaine. Un combat de tous les instants, particulièrement « épuisant », qui n’est autre, selon elle, qu’une « conséquence du fait de se sentir en dehors de son corps et de son esprit ». À la pandémie de Covid-19 s’est de surcroit ajoutée la mort de George Floyd, en mai, qui a fait ressurgir le spectre des violences policières envers les Noirs et embrasé le pays. Un climat délétère qui a bouleversé l’ancienne Première dame américaine, elle-même victime de racisme, comme elle l’avait confié.

S’accrocher aux « petites choses »

« Le simple fait de voir l’administration [du président Donald Trump], en observant l’hypocrisie de celle-ci jour après jour, est déprimant« , a-t-elle affirmé. Alors, pour se protéger, Michelle Obama a pris le parti d’accepter ses émotions et de faire une pause. En d’autres termes, éteindre son téléphone, prendre un moment pour s’asseoir en silence toute seule, ou passer du temps avec Barack Obama et leurs deux filles, Malia et Sasha. Ce sont ces « petites choses », ces « petits rituels » qui l’ont fait tenir, dit-elle. Fidèle à sa combativité, l’ancienne First Lady s’est néanmoins laissée aller à l’optimisme : « Nous allons nous en sortir. »

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *