À Beyrouth, la difficile recherche de survivants sous les décombres

À Beyrouth, la difficile recherche de survivants sous les décombres

AP- Trois jours après les explosions qui ont soufflé la capitale libanaise, Beyrouth, des secouristes internationaux sont toujours, vendredi 7 août, à la recherche de survivants. Les Beyrouthins espèrent voir le retour de leurs proches disparus dans la catastrophe. « J’attends d’apprendre que tu as été retiré vivant des décombres, habibi [mon chéri] », a écrit sur Twitter Émilie Hasrouty, s?ur d’un fonctionnaire du port âgé de 38 ans, porté disparu dans les silos. « J’ai frappé à toutes les portes pour avoir de tes nouvelles, et maintenant que l’attente est presque terminée, je suis paralysée par la peur », a-t-elle ajouté.

Près de l’épicentre de la déflagration, à proximité des silos géants de céréales détruits, les secouristes français, italiens, allemands et autres coordonnent leurs efforts. Vendredi matin, quatre corps ont été retrouvés par les secouristes. La catastrophe a fait au moins 150 morts et plus de 5 000 blessés, des dizaines de disparus et des centaines de milliers de sans-abri dans les quartiers dévastés proches, alimentant la colère de la population contre la classe politique, accusée d’incompétence et de corruption.

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *