Saint-Etienne: le constat cinglant de Puel sur le projet de son prédécesseur

© AFP Claude Puel

AP- Claude Puel, manager de Saint-Etienne, détaille sa stratégie avec le club que les dépenses de son prédécesseur ont mis en danger, selon lui.

Il ne cite aucun nom. Mais Claude Puel (59 ans) a dressé un état des lieux alarmant à son arrivée à Saint-Etienne en octobre 2019, d’abord comme entraîneur en remplacement de Ghislain Printant, puis comme manager. C’est à ce titre qu’il a découvert la gestion du club et son mode de vie au-dessus de ses moyens. Il se charge, depuis, de tout reconstruire.

« Le club allait dans le mur »

« À mon arrivée, j’avais la perception d’un groupe de haut niveau, récompensé par une quatrième place (en 2018-2019), mais qui ne pouvait pas s’inscrire dans le futur, confie-t-il dans L’Equipe. Avec ma fonction élargie, j’ai eu connaissance de la situation économique. Le club allait dans le mur, il s’était beaucoup endetté pour suivre ce schéma, qui avait vécu. Ce groupe était en échec, dernier au coup d’envoi devant Lyon (victoire 1-0, le 6 octobre 2019). Mon boulot, ce n’est pas de dire si ce qui a été fait est bien ou pas bien mais d’établir un constat et de faire une projection. Où en est-on et où va-t-on? Sommes-nous dans la bonne direction ou faut-il vite bifurquer dans une autre politique? Je l’ai construite pour le club, pas pour moi. »

Il vise, donc, sans les nommer ses prédécesseurs et notamment Jean-Louis Gasset qui avait convaincu le club de recruter plusieurs joueurs de renoms comme Yann Mvila, Matthieu Debuchy ou Neven Subotic pour mener l’ASSE à la 4e place en 2018-19. Il se charge de solder se passer avec 19 départs l’été dernier dont de nombreux cadres.

« Il nous faut deux ou trois ans pour solder l’ancien projet »

« Jouons cartes sur table: il nous faut deux ou trois ans pour solder l’ancien projet, installer le nouveau et décoller vraiment, analyse-t-il. Dix-neuf joueurs sont partis cet été. Le fait qu’on n’ait rien pu faire lors du mercato hivernal nous a fortement alertés : nos joueurs n’intéressaient pas d’autres clubs. Cela impacte notre politique admise par tous aujourd’hui, les finances, les possibilités du groupe et le recrutement. C’est un tout. »

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *