Mauritanie: les premiers camions arrivent du Maroc après la réouverture de la frontière

© Laminesall96 / Wikimedia Commons Nouakchott, la capitale mauritanienne.

NOUAKCHOTT, AP- Le trafic commercial par voie terrestre entre le Maroc et la Mauritanie a repris. L’unique point de passage entre les deux pays avait été fermé par des indépendantistes du Sahara occidental, il y a trois semaines. Ce qui avait entraîné l’arrêt des exportations vers la Mauritanie. Le 13 novembre, l’armée marocaine a rétabli la circulation.

Habib Medaoui fait partie des premiers camionneurs marocains arrivés mercredi matin à Nouakchott depuis l’interruption du trafic routier entre son pays et la Mauritanie, il y a plus de 3 semaines. Il s’apprêtait à faire mouvement vers la Mauritanie quand la frontière a été fermée. Il se dit heureux de reprendre une navette qu’il assure depuis 5 ans.

« Nous sommes arrivés en bonne santé et nous sommes heureux Dieu merci. J’avais chargé mon camion, que vous voyez, depuis 2 semaines à Casablanca. Mais après mon départ de Casa, j’apprends que le point de passage avec la Mauritanie est fermé. J’ai dû rebrousser chemin et attendre, alors que j’avais dépassé Agadir. »

La situation est identique pour Boughaye Mohamed, un autre chauffeur marocain. Il avait de la marchandise pour des importateurs mauritaniens et pas seulement : « Je transporte régulièrement des fruits et légumes pour la Mauritanie et d’autres pays d’Afrique de l’Ouest : Sénégal, Mali, Burkina, Niger et Côte d’Ivoire. Tous ces pays importent du Maroc. »

Inquiétudes à Nouakchott

Mene Salama, un importateur mauritanien, salue l’arrivée des camions, mais avec prudence pour la suite : « L’arrêt des importations nous a affectés, du fait de la fermeture prolongée de la frontière. Mais nous savons que les choses risquent de se compliquer avec un seul point de passage à Guerguerate ».

Cette préoccupation semble justifiée, du fait de la tension qui prévaut dans la zone. Le Front Polisario a annoncé avoir procédé à une série d’attaques contre des cibles marocaines. Ce que Rabat n’a pas confirmé.

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *