Zimbabwe (Série): la promesse d’élections «libres et justes»

Le président Emmerson Mnangagwa lors du lancement de la campagne de la Zanu-PF pour les élections générales de juillet 2018, à Harare, le 4 mai 2018. REUTERS/Philimon Bulawayo

Harare, AP- Le Zimbabwe se prépare à ses premières élections au niveau national et local, depuis la chute de Robert Mugabe, contraint de démissionner en novembre dernier, sous la pression de l’armée, du peuple et de son parti la Zanu-PF. Le nouveau président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa promet des élections « libres et justes ». C’est la condition pour remettre le Zimbabwe sur l’échiquier des relations internationales et pour donner des gages de crédibilité aux investisseurs étrangers. La population, elle, retient son souffle, entre espoir et méfiance.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *