Mozambique: situation sécuritaire tendue dans le nord du pays

Escorte de police au Mozambique (image d’illustration).

Maputo, AP- Les Etats-Unis s’inquiètent de la situation sécuritaire au nord du Mozambique. L’ambassade américaine à Maputo a lancé un avertissement sur de possibles attaques imminentes dans la province du Cabo Delgado, à la frontière avec la Tanzanie. Depuis octobre dernier, cette région est le théâtre d’une série d’incidents attribués à un groupe de jihadistes. Connu sous le nom d’al-Shabab, les « jeunes » en langue arabe, ce groupe est responsable selon la police d’au moins trois attaques meurtrières ces deux dernières semaines. Mercredi dernier, au moins cinq personnes ont été tuées à coups de machettes et de couteaux dans un village près de la frontière avec la Tanzanie. Selon Fernando Lima, rédacteur en chef de « Savana », un quotidien mozambicain, ce groupe – formé il y a quatre ans – est estimé à plusieurs centaines de personnes, majoritairement des Mozambicains, mais également des Tanzaniens.

C’est, pour le moment, un mouvement sans beaucoup de soutien.

Fernando Lima, rédacteur en chef de «Savana»

afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *