«En Ethiopie, il y a à la fois un vent nouveau et un danger politique», selon Gérard Prunier

Le Premier ministre Oromo Abiy Ahmed, au pouvoir depuis avril, est perçu comme réformateur. Les annonces majeures du 5 juin le confirment. Ahraf Shazly/AFP

Addis-Abeba, AP- Levée de l’état d’urgence, libération de prisonniers politiques, main tendue au voisin érythréen… depuis quelques jours, le nouveau Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed multiplie les gestes d’ouverture. Est-ce la fin du régime de fer qui gouvernait l’Ethiopie depuis l’arrivée au pouvoir des rebelles tigréens, en 1991 ? Gérard Prunier a été chercheur au CNRS. Il est membre du « think tank » américain Atlantic Council.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *