Moussa Konaté, les prémices d’un retour en grâce

Moussa Konaté, les prémices d’un retour en grâce

AP- L’attaquant des Lions Moussa Konaté, révélé au public international lors des Jeux olympiques de Londres 2012, est en train de tisser sa toile pour revenir en grâce auprès du sélectionneur national Aliou Cissé.

’ancien attaquant du Touré Kunda (actuellement Mbour Petite Côte), entré en cours de jeu ce lundi lors du match amical contre la Corée du Sud, a inscrit le deuxième but de la victoire des Lions (2-0).

Déjà buteur contre l’Ouzbékistan (1-1) en mars dernier lors du premier match amical de préparation, le jeune attaquant, sociétair d’Amiens (Ligue 1 française) revient de loin dans la hiérarchie des attaquants de pointe du Sénégal.

A 25 ans, l’ancien attaquant du FC Sion a parfaitement réussi son intégration en Ligue 1 française en scorant à 13 reprises pour le SC Amiens, contribuant ainsi à maintenir son club au sein de l’élite.

Interpellé à ce sujet, l’entraîneur de la Sonacos de Diourbel, Cheikh Guèye, estime que « si seulement les critères de performance déterminaient le choix d’un coach, c’est sûr que Mousa Konaté ira au Mondial avec l’avantage d’être titulaire ».

Son ancien président, Mbaye Diouf Dia, abonde dans le même sens, affirmant que Moussa Konaté est l’attaquant de pointe désigné pour la sélection sénégalaise.

« Il est vrai qu’il y a beaucoup d’attaquants de valeur dans cette équipe, mais je suis convaincu qu’il a le feeling et les bonnes sensations pour évoluer aux côtés de Sadio Mané et autres Idrissa Gana Guèye », a indiqué l’ancien chargé des petites catégories à la Fédération sénégalaise de football (FSF).

Comme lors des JO 2012 où il n’était pas attendu, Mbaye Diouf Dia se dit convaincu que « si on donne sa chance à Baba (Moussa Konaté), il va faire son trou ».

Toutefois, un technicien ne prend pas seulement en compte les seuls critères de performance pour faire une sélection, a fait savoir l’entraîneur de la Sonacos de Diourbel, soulignant qu’il y a « d’autres critères comme le style de jeu du coach, l’adversaire, la complémentarité entre joueurs de la ligne d’attaque ».

« Son statut de meilleur buteur parmi les autres ne lui donne pas forcément une place indiscutable de titulaire », tempère toutefois le jeune technicien.

Moussa Konaté, qui avait démarré en fanfare le magistère du sélectionneur national en marquant les deux buts de la victoire du Sénégal en amical contre le Ghana (2-1) en mars 2015, a perdu du terrain au profit de Mame Birame Diouf (Stoke City, Angleterre) et surtout Diafra Sakho (Rennes, France)

Entre les changements fréquents de clubs et les blessures récurrentes et surtout la rude concurrence au poste d’attaquant, le natif de Mbour (ouest) n’avait pas réussi à poursuivre sur le même tempo.

Et l’éclosion du Rennais Diafra Sakho, qui a marqué deux buts lors des matchs éliminatoires contre le Cap-Vert (2-0) et l’Afrique du Sud (2-0), a fait pencher la balance de son côté.

Mais, s’il continue de faire confiance au Rennais qui n’a pas réussi à scorer lors des deux derniers matchs amicaux (contre la Croatie et la Corée du Sud) en dépit des nombreuses opportunités, personne ne sait si le capitaine des Lions à la Coupe du monde 2002 ne va changer de pointe.

Avec Moussa Sow, Mame Biram Diouf, Diafra Sakho et Moussa Konaté, le staff technique national ne manque pas de ressources capables de porter les Lions si ces attaquants sénégalais ont de la réussite.

afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *