CM-2018 : Diao Keita Baldé, l’ombre d’un doute

Diao Keita Baldé, l’ombre d’un doute

AP- L’attaquant sénégalais de l’AS Monaco (élite française) Diao Keita Baldé, qui a connu une fin de saison tronquée en club avec une blessure à la cuisse, peine à retrouver toutes ses sensations dans une Tanière où les places vaudront très chères devant.

Titularisé contre le Luxembourg (0-0), le 31 mai dernier, le Monégasque a apporté sa percussion et sa vitesse dans les transmissions.

Placé sur le front gauche de l’attaque sénégalaise, place considérée comme la plus indiquée pour le jeu du leader d’attaque des Lions, Sadio Mané, le Monégasque a essayé de trouver des solutions sur un plan plutôt individuel.

Le 8 juin dernier contre la Croatie, le sélectionneur national, Aliou Cissé, qui a voulu certainement le laisser souffler, a préféré aligner un quatuor d’attaquants (Diafra Sakho soutenu par le trio Sadio Mané-Mbaye Niang et Ismaila Sarr).

Son entrée en cours de jeu n’a pas permis de changer la donne dans une rencontre finalement remportée par les Croates 2-1.

Rebelote ce lundi contre la Corée du Sud (2-0), pour le dernier match de préparation en direction de la coupe du monde 2018, lors duquel le Monégasque n’a pas été retenu parmi les titulaires.

Il est peut-être très tôt de dire qu’il ne démarrera pas contre la Pologne, mais on peut sans risque de se tromper affirmer que le quatuor constitué de Diafra Sakho, Sadio Mané, Mbaye Niang et Ismaila Sarr a marqué des points dans la perspective du démarrage du Mondial, le 19 juin.

Il y a surtout que l’attaquant de 23 ans peine à devenir un titulaire indiscutable depuis le match contre le Cap-Vert (2-0) en septembre dernier, comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde.

Mécontent de son remplacement lors de ce match, le Monégasque n’a plus démarré de rencontre avec le Sénégal jusqu’à cet amical contre le Luxembourg.

Au même moment, le Rennais Ismaila Sarr et surtout le nouvel arrivant, Mbaye Niang (Torino, Italie), ont tous les deux commencé à marquer des points.

Il y a plus fâcheux : ce n’est pas seulement en sélection que l’ancien de la Lazio de Rome semble avoir perdu des points, en club également, l’AS Monaco, qui a terminé la saison à la 2-ème place de la Ligue 1 française, est en train de renforcer sa ligne d’attaque. De là à dire que Diao Keïta Baldé n’avait pas donné entièrement satisfaction…

Dans des entretiens avec des médias, l’attaquant sénégalais de 23 ans reconnaissait lui-même à demi-mots que sa première saison n’a pas été des meilleures, entre une préparation tronquée due à un bras de fer avec ses anciens dirigeants, une adaptation pas totalement réussie à son nouvel environnement et des blessures à répétition.

Comme si le club du Rocher veut prendre les devants au vu des échéances de la saison prochaine (Ligue des champions, championnat et coupes nationales), il a déjà recruté le jeune attaquant (21 ans) de Troyes, Samuel Grandsir.

Le site du quotidien sportif L’Equipe évoque par ailleurs pour le club de Rocher la piste du Niçois Alassane Pléa, âgé de 25 ans et auteur de 21 buts la saison dernière.

Le Franco-Malien est aussi dans le viseur du FC Valence (Espagne), du Borussia Mönchengladbach et surtout de Dortmund, qui a recruté son ancien coach, le Suisse Lucien Favre.

Même si l’AS Monaco prépare aussi de cette manière la sortie de son attaquant vedette colombien, Radamel Falcao, annoncé au Milan AC, l’attaquant sénégalais a intérêt à briller pendant cette Coupe du monde (14 juin-15 juillet) qui pourrait remettre à l’endroit sa cote.

Le footballeur sénégalais formé à la Masia, le centre de formation du FC Barcelone, avait été payé 30 millions (un peu plus de 20 milliards de francs) par l’AS Monaco

afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *