Nicaragua: l’OEA condamne la répression, l’opposition appelle à une journée d’action

Nicaragua: à Masaya, bastion de l’opposition, le 11 juillet. Le président Ortega a annoncé qu’une marche commémorative de la révolution sandiniste s’y tiendrait vendredi 13 juillet.

AP- Mis à part le Venezuela, tous les membres de l’Organisation des Etats Américains (OEA) ont condamné mardi 10 juillet la violence exercée par le gouvernement nicaraguayen contre la population et les manifestants qui, depuis trois mois, s’opposent au président Daniel Ortega, dont ils exigent la démission. Des violences qui ont fait plus de 260 victimes, alors que ce jeudi l’opposition appelle à une nouvelle manifestation.

Depuis le début de la crise, la violence a fait 264 morts et plus de 1’800 blessés. Ce sont là les chiffres que la Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme a présenté aux membres de l’Organisation des Etats Américains. En plus, la CIDH a dénoncé de nouvelles formes de répression, un usage excessif de la force, des exécutions extrajudiciaires, ainsi que des détentions massives et arbitraires.

Ce rapport accablant a bien entendu été rejeté par gouvernement du Nicaragua qui a offert sa propre version des faits : les Nicaraguayens seraient victimes d’attaques terroristes provenant de groupes politiques liés au crime organisé. Et cela dans le but renverser par un coup d’Etat le président Ortega.

Manifestation ce jeudi et grève générale vendredi

Dans ces conditions, il est difficile d’entrevoir une issue au conflit. D’autant plus que ces prochains jours, le Nicaragua va vivre sous haute tension et pourrait connaître une nouvelle flambée de violence. En effet, les opposants ont décidé d’augmenter la pression sur le gouvernement en organisant une grande manifestation ce jeudi 12 juillet. Et ils ont appelé à une grève générale vendredi, le jour même où le président Ortega et ses partisans participeront à une marche commémorative de la révolution sandiniste. Une marche qui les conduira à Masaya, une ville en rébellion qui a déjà été violemment réprimée.

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *