Madagascar: le cardinal Désiré Tsarahazana accueilli avec ferveur dans son pays

Devant un aéropage de dignitaires malgaches et étrangers, Mgr Désiré Tsarahazana prononce son premier discours à la Nonciature, le 10 juillet 2018. Derrière lui, des évêques, le nonce apostolique et le président de la République malgache (1er à droite).

Antananarivo, AP- Il ne s’y attendait pas, et les Malgaches non plus : le jour de la Pentecôte, sur la Grande Île, la nomination par le Pape François de Désiré Tsarahazana au rang de cardinal avait créé la surprise et la joie. Presque 10 ans que les catholiques du pays attendaient ce moment. Revenu mardi soir 10 juillet du Vatican avec l’anneau cardinalice au doigt, l’ancien archevêque de Tamatave a été accueilli avec ferveur à Madagascar. Le nouveau cardinal a pris la parole lors d’une cérémonie organisée en son honneur devant les représentants de l’Eglise et les plus hautes personnalités politiques et diplomatiques du pays. L’occasion de passer certains messages.

« Etre cardinal n’est pas un honneur ni une élévation au-dessus des autres, mais une mission, un service », a rappelé celui qui s’est permis de citer le pape à plusieurs reprises. Mgr Désiré Tsarahazana le sait, dans le pays, beaucoup attendent de lui.

« C’est un grand défi parce qu’il est question de changement de mentalité. Je répète toujours ma devise  » il faut vaincre le mal par le bien « . Le mal c’est l’égoïsme. Et c’est l’égoïsme, vraiment, qui ruine notre pays. D’où la corruption, les injustices. Donc il faut changer ça, surtout lorsqu’on se dit chrétien. Ce n’est pas compatible avec la foi chrétienne d’opprimer les petits, de s’enrichir tout seul. »

Un message fort à l’endroit des dirigeants du pays, en cette période de précampagne présidentielle. Fort comme celui qu’a voulu faire passer le pape à l’Eglise catholique malgache en nommant un évêque de province plutôt que de la capitale. Un évêque, réputé pour son humilité.

« Le pape François a vu très juste en le nommant, estime frère Jacques Tronchon. C’est un homme qui est très proche des gens, qui ne parle pas en l’air, qui est très profond. Il y avait longtemps que ce cardinal était attendu. Ça aurait dû se faire plus vite, mais pour toutes sortes de raisons, peut-être d’ailleurs la situation politique très difficile de Madagascar a rendu la nomination difficile aussi. »

Lors de son séjour au Vatican, le Cardinal Désiré a dit au Pape : « On vous attend ». Ce dernier lui a répondu : « Je viendrai ».

Share
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *