Centrafrique : le président Faustin-Archange Touadéra déclaré vainqueur dès le premier tour

© Florent Vergnes, AFP Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra en février 2019.

BANGUI, AP- Le président centrafricain Faustin-Archange Touadéra est réélu au premier tour de la présidentielle du 27 décembre avec 53,92 % des voix, a annoncé lundi la commission électorale en livrant des résultats qui doivent être validés officiellement par la Cour constitutionnelle après d’éventuels recours.

En Centrafrique, la commission électorale a communiqué lundi 4 janvier les résultats provisoires du scrutin présidentiel du 27 décembre : Faustin-Archange Touadéra est réélu au premier tour. Ces résultats doivent encore être validés officiellement par la Cour constitutionnelle après d’éventuels recours.

La présidentielle, tenue en même temps que les législatives, s’est déroulée sous la menace d’une nouvelle offensive d’une coalition rebelle dans un pays en guerre civile aux deux tiers contrôlé par des groupes armés.

Des milliers d’électeurs n’ont ainsi pas pu se rendre aux urnes en dehors de Bangui, selon l’opposition, qui dénonçait en outre par avance des “fraudes massives”, mais aussi selon de nombreux observateurs étrangers et experts.

“M. Touadéra ayant recueilli la majorité absolue avec (…) 53,92 % est déclaré élu”, a annoncé devant la presse Mathias Morouba, président de l’Autorité nationale des élections (ANE). L’ancien Premier ministre Anicet Georges Dologuélé arrive en deuxième position avec 21,01 % des suffrages exprimés, devant 14 autres candidats de l’opposition.

“C’est une farce, il y a eu de nombreuses irrégularités et fraudes”, a déclaré Anicet Georges Dologuélé à l’AFP aussitôt après l’annonce de l’ANE.

Share Button
afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *