0 1 minute 3 mois
AP-Le féticheur malien qui a avoué avoir tué L. Ndiaye a un passé trouble.
 
En 2011, le nom de Hamidou Sidibé est apparu dans une sordide affaire d’association de malfaiteurs, séquestration avec acte de barbarie, vol en réunion et meurtre.
 
Selon Libération, un nommé Abdou Kama avait été kidnappé par des malfrats et torturé pendant quatre jours dans la maison où vivait le féticheur malien.
 
La victime a été bâillonnée, ligotée puis abandonnée dans un terrain vague où il s’est vidé son sang jusqu’à rendre l’âme.
 
Lors de la perquisition de la police, rapporte le journal dans sa livraison de ce mardi, il avait disparu laissant toutes ses affaires sur place.
 
Sidibé, âgé de 37 ans, s’est forgé une réputation mensongère avec la complicité d’une certaine presse en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *