0 2 minutes 4 mois
Le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi dénonce l’arrestation « anticonstitutionnelle, illégale, arbitraire et abusive », de leur camarade Birame Souleye Diop.
 
Cette arrestation qui s’est faite « en pleine session de l’Assemblée nationale, viole scandaleusement et outrageusement l’article 61 de la Constitution et le Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale qui assurent au député une immunité parlementaire », lit-on dans un communiqué du Groupe.
 
« Cette énième forfaiture commise par le régime oppresseur de Macky Sall contre le président du premier groupe de l’opposition parlementaire vient s’ajouter à la longue liste des arrestations et détentions arbitraires de députés de cette 14e législature (Guy Marius Sagna, Cheikh Thioro Mbacké), tous de Yewwi Askan Wi. Elle intervient après la condamnation odieuse à six mois de prison ferme de nos collègues députés Massata Samb et Mamadou Niang par une justice expéditive », dénonce le groupe.
 
Après avoir fustigé avec la dernière énergie ces atteintes intolérables au suffrage universel, au droit de s’opposer et au statut du député qui est déshonoré et dépouillé de sa qualité de représentant du peuple par quelques fonctionnaires zélés au service de l’apprenti dictateur et de ses larbins », le groupe parlementaire Yewwi Askan Wi exige la libération immédiate et inconditionnelle de son Président Birame Souleye Diop.
 
« Il n’a commis aucune infraction. Son kidnapping est intervenu après qu’il ait été gazé et brutalisé, en compagnie d’autres députés, pour avoir voulu rendre visite au Président de Pastef Ousmane Sonko qui est séquestré illégalement et arbitrairement par Macky Sall depuis plusieurs jours », assure le groupe.