Attaque à Paris: trois membres de la famille de l’assaillant, dont ses parents, placés en garde à vue

Estimated read time 4 min read
Lors de ce 5e prime de la Star Academy les tensions se sont faites encore un peu plus vives entre le public et le directeur de la nouvelle promotion. Si l’an dernier, c’était la lune de miel, c’est désormais la crise entre le « dirlo » et ceux qui ne comprennent pas forcément ses opinions et ses décisions…

Les élèves de la Star Academy de l’an dernier n’ont pas été les seuls à générer l’enthousiasme des foules. Certes les personnalités de Louis, Enola, Léa ou Anisha ont séduit le public, mais le personnel enseignant a aussi fait le succès du revival du télé-crochet. Adeline Toniutti la professeure de chant, la blonde Marlène Schaff et la volcanique Lucie Bernardoni les répétitrices ont immédiatement ravi le coeur des fidèles de l’émission. Et elles n’ont pas été les seules. Yanis Marshall et sa langue bien pendue et Michael Goldman le directeur de la nouvelle promo s’étaient attirés de nombreux éloges.

Si le professeur de danse n’a pas rempilé, remplacé par Malika Benjelloun, le « dirlo » lui, a fait son retour pour une nouvelle saison. Malgré les rumeurs annonçant son départ, le producteur de 44 ans et cofondateur du label My Major Company a fait le choix de revenir en deuxième saison. Un choix au sujet duquel il s’était expliqué lors de la conférence de presse de l’émission. « Je ne suis pas de nature à me lancer aveuglement donc oui j’ai réfléchi. Toute cette année j’ai croisé plein de gens et les messages que j’ai reçus étaient tellement gentils que je me suis dit que c’était un peu un déshonneur si je ne revenais pas », avait-il déclaré.

Michael Goldman en prend pour son grade

Mais une saison de la Star Academy ne ressemble pas forcément à la précédente et cette année le directeur et le public semblent avoir les plus grandes peines à être sur la même longueur d’onde. Qu’il s’agisse des critiques lors des évaluations, des nominations ou des analyses des prestations, des performances scéniques des élèves, rien ne va plus. Ce samedi 2 décembre, le directeur de l’école de talents a pris la parole après Adeline Toniutti et Cécile Chaduteau afin de commenter la prestation de Pierre du titre d’Edith Piaf, l’Hymne à l’amour. Si la prof de chant et la nouvelle professeure d’expression scénique ont toutes deux été sous le charme de la prestation du candidat, Michael Goldman a lui été un poil plus sévère estimant que le talent de Pierre l’obligeait à plus d’exigence encore : « C’est vrai que sur une chanson comme ça, pour être parfaitement honnête et franc, il y a peut-être une part du mec déchiré par l’amour qui lui manque qui m’a manqué » Il a ensuite comparé la reprise de Pierre à celle de Johnny Hallyday : « Réécoute et tu verras qu’il y a encore un petit step à passer » lui a-t-il déclaré.

Une critique que le public a huée et que les fans ont eu du mal à digérer. « Il avait zéro argument alors qu’il est largement au niveau – pour pas dire au-dessus – de ses chouchous« , « Il faut m’expliquer par contre qu’est-ce que Pierre a fait à Goldman parce que la manière dont il est sur ses côtes par rapport à Julien et Axel ?« , « J’espère que l’année prochaine, nous aurons un ou une nouvelle directrice ! Michael Goldman est imbu de lui-même et ne brille que par des remarques vides (…) », « Autant Michael, je l’aimais bien la saison dernière, cette année, c’est pas possible » ont déclaré très énervés de nombreux internautes. La décision de Michael Goldman de donner son coup de cœur à Pierre à l’issue de la soirée aura-t-elle apaisé les cœurs et les esprits ?

You May Also Like

More From Author