Congo-B: un dépôt de munitions d’un camp militaire du nord réduit en cendres

Estimated read time 2 min read

AP- Un dépôt de munitions de l’armée congolaise dans  la sixième Zone militaire de défense (ZMD) à Impfondo, à plus de 900 kilomètres au nord pays, a été totalement ravagé par un incendie mardi 10 janvier. Les déflagrations ont provoqué une grande scène de panique. Le bilan établi par les autorités militaires fait état d’importants dégâts matériels et de deux blessés.

C’est à 8h50, heure locale que l’incendie s’est déclaré dans le magasin d’armes de la Zone militaire d’Impfondo, ville irriguée par la rivière Oubangui.

Tout le dépôt a brûlé, selon les témoignages concordants qui ont fait état des flammes restées vives toute la matinée. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux ont montré des populations en débandade. Les écoles, commerces et l’administration ont dû fermer.

Les détonations ont été entendues dans un rayon de 10 kilomètres environ, selon des sources militaires contactées sur place par RFI.

Une délégation conduite par le général Guy-Blanchard Okoï, chef d’état-major général des Forces armées congolaises s’est rendue sur les lieux. Le commandant de la sécurité civile, le général Albert Ngoto, a dressé le bilan du drame à la télévision publique.

« Au plan matériel, le magasin de munitions a été soufflé par les explosions, puis le secrétariat du commandant de zone dont les bureaux ont été endommagés, notamment le matériel informatique. Au plan humain, il y a deux blessés légers. Il s’agit d’un  motocycliste et un passager qui, pris de panique, ont chuté de leur moto », a-t-il indiqué.

L’armée doit  ouvrir une enquête pour déterminer l’origine de l’incendie et établir les responsabilités. Une source militaire écarte d’ores et déjà l’hypothèse d’un court-circuit ;  le magasin des munitions n’étant pas électrifié.

C’est dans l’après-midi que le calme est revenu dans la ville d’Impfondo et les populations ont repris leurs activités.

You May Also Like

More From Author