Coopération : Un pas décisif dans le raffermissement de l’axe Bamako-Moscou

Estimated read time 4 min read

Le ministre de l’Economie et des Finances a effectué une visite de travail à Moscou (Fédération de Russie) du 12 au 19 novembre 2023 à la tête d’une importante délégation. Outre le ministre de l’Economie et des Finances, la délégation comprenait plusieurs membres du gouvernement (Industrie et du Commerce, Transports et Infrastructures, Mines) ainsi que des cadres de la présidence, du ministère de la Défense et des Anciens combattants… La mission avait pour objectif de participer (sur invitation de la Fédération de Russie) au «Forum International sur le Transport» du 14 au 16 novembre 2023 et de poursuivre les échanges et les négociations sur la mise en oeuvre et l’opérationnalisation des engagements pris par les entreprises d’Etat Russes lors de la mission du 9 au 18 octobre 2023.

En termes de résultats, la délégation a signé un mémorandum et poursuivi les discussions pour la mise en œuvre des mémorandums signés lors de la mission du 9 au 18 octobre 2023. Dans le domaine de l’aérospatiale, la délégation a signé un mémorandum d’entente et un accord de confidentialité. Les échanges se poursuivront entre les équipes techniques pour finaliser le cahier des charges.

Dans le secteur de l’énergie, vu le besoin urgent de renforcer les capacités de production en énergie, il a été convenu avec la société NOVAWIND la réalisation du projet de centrale solaire pour une capacité de 200 mégawatts crête (MWc). Pour ce faire, il a été retenu la réalisation des centrales solaires de Bougouni (100 MWc) et de Sanankoroba (140 MWc sur le même site). Quant aux travaux de construction de la ligne 225 kV double terne Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako, ils doivent être exécutés avant le 31 décembre 2024.

MALI-RUSSIE : Une nouvelle raffinerie d’or en projet

Maximiser les revenus générés par l’exploitation du métal jaune ! Telle est aujourd’hui l’ambition de notre pays, 2e producteur d’or en Afrique de l’ouest après le Ghana. Et cela s’est déjà traduite par la révision du code minier cette année pour augmenter la participation nationale dans les projets miniers. Le gouvernement s’attaque maintenant à la transformation locale. Notre pays vient ainsi de signer un protocole d’accord avec la Russie pour la construction d’une nouvelle raffinerie d’or. D’une capacité de 200 tonnes par an, elle est annoncée comme la plus grande de la sous-région ouest-africaine et permettrait au pays d’accroître les revenus générés par l’exploitation de l’or. Le protocole d’accord qui lie les deux parties est valable quatre ans.

Selon les données officielles, le Mali a été le deuxième producteur ouest-africain d’or et le 3e sur le continent en 2022, derrière le Ghana et l’Afrique du Sud. La production industrielle a atteint 66,2 tonnes l’année dernière, soit 72,2 tonnes au total avec l’ajout des estimations de la production artisanale d’or. Quant aux recettes publiques générées par le secteur, elles ont atteint le chiffre record de 763,7 milliards FCFA. Notons que le projet de construction d’une raffinerie d’or par le gouvernement s’inscrit dans une stratégie plus large visant à accroître la contribution du secteur minier à l’économie. Le pays abrite déjà aux moins de raffineries, dont «Marena Gold». Présentement, l’essentiel de la production malienne et africaine d’or est raffiné en dehors du continent, notamment en Suisse, au Canada et en Chine.

COLLECTIVITÉS TERRITORIALES : Bientôt des Délégations spéciales au niveau du District et des communes II et IV de Bamako

Le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a informé mercredi dernier (22 novembre) le Conseil des ministres de la dissolution du conseil du District et des Conseils communaux des communes II et IV de Bamako. Cette mesure vise à assainir la gestion du District et des communes concernées. Elle fait suite à la rupture des services rendus aux populations en matière d’assainissement et des irrégularités constatées dans leur gestion administrative, financière et comptable. A rappeler que la dissolution de ces conseils est conforme aux dispositions de la loi 2023-004 du 13 mars 2023 portant Code des collectivités territoriales et la loi n°2023-005 du 13 mars 2023 portant statut particulier du District de Bamako. Une délégation spéciale sera nommée sans délai au niveau de chacune de ces collectivités territoriales.

You May Also Like

More From Author