0 3 minutes 2 mois
AP- Selon une étude britannique publiée ce samedi, le variant Delta de la Covid-19 double le risque d’hospitalisation.
 
Les chercheurs ont analysé l’évolution de 43 000 personnes infectées, dont 20% par le variant Delta.
 
Les trois quarts d’entre elles n’étaient pas vaccinées et celles contaminées par Delta apparaissent beaucoup plus à risque de forme grave, comme l’avaient déjà suggéré d’autres études.
 
En clair, alerte Rewmi Quotidien, les personnes infectées par Delta ont deux fois plus de risque d’être hospitalisées que celles contaminées par le variant Alpha.
 
L’étude, publiée dans The Lancet Infectious Diseases, suggère fortement que les personnes infectées par le variant Delta, ont deux fois plus de risques d’être hospitalisées que celles contaminées par le variant Alpha, majoritaire jusqu’au milieu du printemps.
 
Ce constat est surtout vrai pour les non vaccinées, les autres étant a priori très protégées contre les formes graves.
 
Après ajustement des données en fonction de l’âge, du groupe ethnique et du statut vaccinal (entre autres), le risque d’être hospitalisé était 2,26 fois plus important, en cas d’infection par le variant Delta que par le variant Alpha (avec une marge d’erreur).
 
Si l’on prend aussi en compte les patients qui sont simplement passés aux urgences sans forcément être hospitalisés, le risque est 1,45 fois supérieur. Plusieurs biais peuvent cependant impacter ces résultats.
 
Des hospitalisations non liées au Covid ont peut-être été prises en compte par erreur, ce qui pourrait entraîner une sous-estimation du risque de forme grave en cas d’infection par le variant Delta.
 
À l’inverse, si certaines caractéristiques comme des comorbidités n’ont pas été analysées, les résultats obtenus pourraient être légèrement surestimés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *