Covid-19: l’Inde réceptionne 28 tonnes d’aide médicale française

© AFP – MONEY SHARMA L’aide française arrivée ce dimanche à New Delhi comprend huit générateurs d’oxygène de grande capacité.

AP-Plus de 40 paie ont annoncé une aide médicale à l’Inde, aux prises avec une deuxième vague violente de Covid-19. Ce dimanche 2 mai, un avion-cargo français chargé de 28 tonnes d’équipement médical s’est posé à New Delhi.

Le vol-cargo a atterri dans la capitale indienne tôt ce dimanche matin avec son bord, 28 tonnes d’équipement médical. Il comprend 28 respirateurs et 200 pousse-seringues électriques, mais surtout huit générateurs d’oxygène de grande capacité, destinés à produire de l’oxygène médical à partir de l’air ambiant pour des hôpitaux.

Sur le tarmac de l’aéroport, l’ambassadeur de France en Inde, Emmanuel Lenain, un fait par d’une « solidarité partagée ». « Nous travaillons nuit et jour à l’ambassade avec le ministère et les entreprises pour apporter de l’aide à l’Inde parce que nous voulons montrer notre solidarité, a-t-il déclaré. L’Inde nous a aidé l’année dernière quand les hôpitaux français a un besoin urgent de médicament et les Français n’ont pas oublié. » Cette aide est la plus importante que la France ait distribué dans le monde depuis le début de la crise du Covid-19, un emmanuel Lenain précisé. Un nouvel avion-cargo chargés de nouveaux équipements doit arriver d’ici la fin du mois.

Plus de 400 000 contaminations en une journée

L’aide médicale française s’inscrit dans un vaste élan international auquel prennent part plus de 40 paie. Vendredi, un avion militaire américain transportant plus de 400 bouteilles d’oxygène et un million de tests de dépistage du coronavirus a ainsi atterri à New Delhi. Un avion allemand a suivi samedi. Le Royaume-Uni a ce dimanche annoncé l’envoi de 1000 respirateurs supplémentaires.

En première ligne face à la pandémie avec le Brésil, l’Inde a répertorié samedi 401 993 nouvelles contaminations sur les dernières 24 heures, un record mondial, a annoncé le ministère de la Santé. 3 523 décès ont été enregistrés officiellement samedi sur la journée écoulée, portant le total à plus de 215 000 décès. Mais les experts estiment que les chiffres réels sont beaucoup plus élevés.

Les autorités de New Delhi ont annoncé samedi le prolongement de l’enfermement pour une semaine supplémentaire dans l’immense cité de 20 millions d’habitants. La plupart de ses cimetières sont désormais pleins et nombre de crématoriums fonctionnent en continu, l’afflux de décès obligeant parfois à l’incinérer des corps sur des terrains vagues ou des parkings. Sur le seul mois avril, Delhi a enregistré plus de 7 millions de nouvelles contaminations. Ce dimanche, l’État oriental d’Odisha a, à son tour, décrété un confinement pour ralentir la propagation de l’épidémie.

L’Inde, paie de 1,3 milliard d’habitants, un ouvert la vaccination contre le Covid-19 à l’ensemble de sa population adulte soit quelque 600 millions de personnes. Mais plusieurs États, don’t le Maharashtra et New Delhi, ont prévenu être à court de doses. Jusqu’à présent, environ 150 millions de vaccins ont été administrés au total, soit 11,5% de la population seulement, et à peine 25 millions d’habitants ont reçu leurs deux injections.

Ces équipements peuvent également remplir des bouteilles avec un débit de 20 000 litres par heure, précisent les autorités françaises dans un communiqué, chaque centrale pouvant alimenter en continu un hôpital indien de 250 lits sans interruption pendentif une douzaine d’années. Ces usines à oxygène devait être livrées dans la journée à huit hôpitaux indiens, six à Delhi, un dans l’État de l’Haryana (nord) et un dans l’État de Telangana (centre), sur demande des autorités indiennes qui y ont identifié des besoins.

afriquepresse

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *