Covid en Italie: Rome prend de nouvelles mesures à l’approche de Noël

Estimated read time 2 min read

AP- En Italie, bien que 84,8% de la population âgée de plus de 12 ans aient complété leur premier schéma vaccinal (deux doses), un regain constant des contagions au Covid-19 est enregistré depuis le 20 novembre. Le gouvernement a donc instauré deux types de passe sanitaire au lieu d’un. Celui de base sera par ailleurs obligatoire pour emprunter les transports en commun locaux, alors que Noël approche à grands pas.

À partir de ce lundi, le « green pass de base » sera valable 48 heures avec le résultat négatif d’un test antigénique et 72 heures avec celui d’un test PCR, en Italie.

Il ne permettra pas d’accéder aux salles internes des restaurants et bars, ni de poursuivre des activités de loisirs comme le cinéma, le théâtre, les fêtes publiques, etc.

Enfin, il sera obligatoire pour se déplacer en bus, métro, tram et train de banlieue. C’est la principale nouveauté, et elle tombe peu avant les fêtes de fin d’année.

« Super green pass »

Le « super green pass » sera valide neuf mois pour les vaccinés, et six pour les personnes récemment guéries du Covid.

Ce sera le sésame pour mener une vie sociale aussi libre que possible. Ces mesures seront appliquées au moins jusqu’au 15 janvier 2022.

Les vérifications du passe sanitaire seront massives. Dans la capitale, 2 500 policiers et carabiniers s’ajouteront aux contrôleurs.

Tout contrevenant sera sanctionné par une amende pouvant aller jusqu’à 1 000 euros.

Plusieurs sons de cloche

La mesure concernant les transports irrite particulièrement Valerio, un jeune Romain qui hésite à se faire vacciner contre le Covid-19.

« Cela empêchera beaucoup de personnes de se déplacer et provoquera des difficultés énormes. Si on fait un test tous les deux jours, on en a pour 200 euros par mois », dit-il.

Mais Lella, concierge d’immeuble, applaudit globalement ce tour de vis. « C’est bien pour notre santé. Moi, j’ai reçu ma deuxième dose de vaccin et maintenant j’attends la troisième. Nous espérons passer un Noël plus serein que l’an dernier, pour nos enfants et pour tous. Je vois la situation plutôt positive à Rome. Les gens respectent la distanciation et le masque. »

Sauver Noël et l’économie, tel est l’enjeu du gouvernement, qui accélère aussi la campagne de vaccination pour les enfants de 5 à 11 ans. Elle débutera le 16 décembre.

You May Also Like

More From Author