Deux morts et plus de 30 enlèvements par des bandits ces derniers jours dans l’État de Kaduna au Nigeria

Estimated read time 2 min read

AP- Ces derniers jours, des groupes d’hommes armés non identifiés ont tué deux personnes et enlevé plus de 30 résidents de différentes communautés dans l’État de Kaduna, au nord du Nigeria, dont des enfants.

Le gouverneur local de la ville de Kachia, Mustapha Ibrahim, a confirmé l’enlèvement jeudi et a déclaré que les ravisseurs ont pénétré dans la communauté d’Azara, emmenant au moins dix personnes avec eux, selon le Daily Trust.

« Ce matin encore, j’ai reçu un appel m’informant que des bandits avaient envahi le village de Kurutu, tué un militaire à la retraite et l’un de ses fils et emporté de la nourriture », a-t-il déclaré, ajoutant que 12 autres personnes avaient été enlevées par des hommes armés non identifiés dimanche dans le village de Kadara, dans la localité de Kagarko.

Le gouverneur a également confirmé qu’au moins 13 personnes, 12 femmes et un homme, ont été enlevées par des « bandits » dans le village de Janjala, également à Kagarko, jeudi. L’incident a également été confirmé par le chef du village, Aliyu Ibrahim, selon les médias.

Les « bandits » de Kaduna sont devenus un fléau pour les autorités du pays, qui sont allées jusqu’à déclarer ces organisations comme des groupes terroristes pour faciliter les opérations de sécurité.

Les « bandits » comprennent également les groupes armés qui interviennent pour le compte de l’un ou l’autre camp dans les nombreux affrontements intercommunautaires qui secouent l’État africain depuis des décennies, ainsi que les kidnappeurs spécialisés dans le vol d’établissements scolaires dans le nord-ouest du pays, comme dans l’État de Zamfara.

You May Also Like

More From Author