0 1 minute 3 mois
AP- M.T. Kâ, élément du GIGN, a été amputé du bras après l’explosion d’une grenade, lors des émeutes de mars dernier pour la libération d’Ousmane Sonko.
 
Il a comparu, hier, au tribunal des flagrants délits de Dakar. Il avait déposé une plainte contre son collègue El Hadji Malick Niang.
 
Ce dernier avait lancé une collecte de fonds sur « Kopar Express » pour, dit-il, aider son frère d’arme.
 
Mais, en réalité, il voulait détourner l’argent, rapporte L’Observateur qui donne l’information. Il réclamait une somme de 600 940 Fcfa
 
Reconnu coupable de tentative d’escroquerie, le gendarme Niang a été condamné d’une peine de 2 ans, dont 6 mois ferme.
 
Le prévenu a été condamné en 2017 pour une affaire d’escroquerie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *