Douze femmes ministres des Affaires étrangères condamnent la répression en Iran

Estimated read time 2 min read
AP- Douze femmes ministres des Affaires étrangères, menées par la Canadienne Mélanie Joly, ont conjointement condamné mercredi la violente répression des manifestations pour les droits des femmes en Iran, qui dure depuis 40 jours.
 
« En tant que femmes ministres des Affaires étrangères, nous ressentons la responsabilité de faire écho aux voix des femmes iraniennes », disent les ministres d’Albanie, d’Andorre, d’Australie, du Canada, de France, d’Allemagne, d’Islande, du Kosovo, de Libye, du Liechtenstein, de Nouvelle-Zélande et de Norvège dans une déclaration commune.
 
Les douze responsables y expriment leur « solidarité avec les courageuses Iraniennes qui exercent leur droit de rassemblement pacifique et défendent leurs droits fondamentaux ».
 
Les ministres ont également condamné « l’application violente » de la loi iranienne sur le voile et « la répression actuellement en cours contre les manifestants », qui a fait au moins 141 morts, dont des enfants, selon un nouveau bilan révélé mardi par l’ONG Iran Human Rights (IHR), basée à Oslo.
 
Mahsa Amini, une Iranienne de 22 ans d’origine kurde, est décédée le 16 septembre, trois jours après son arrestation à Téhéran par la police des moeurs qui lui reprochait d’avoir enfreint le code vestimentaire strict de la République islamique, imposant notamment le port du voile pour les femmes.
 
Sa mort a déclenché une vague de contestation qui se poursuit à travers l’Iran. Jeunes femmes et écolières sont montées en première ligne, beaucoup tête nue, brûlant leur voile et bravant les forces de sécurité.

You May Also Like

More From Author