0 8 minutes 2 mois

AP- Les 3e et 4e journées des qualifications pour la Coupe du monde 2022 ont donné plus d’indications sur le dénouement de ce second tour éliminatoire. Si quelques équipes ont déjà pris de sérieuses options sur la qualification, les deux dernières journées promettent des chocs décisifs dans de nombreux groupes. Suspense garanti en perspective.

Le Sénégal et le Maroc déjà qualifiés

Pas moins de quatre équipes ont soit validé leur ticket pour les barrages ou alors ont creusé un écart important avant d’entamer les deux dernières journées de ce second tour. Le Sénégal, opposé à la Namibie, a su assurer l’essentiel de cette double confrontation (victoires 4-1 et 1-3) malgré des difficultés notables sur le plan défensif. L’ancien attaquant angevin Famara Diedhiou a su se distinguer en l’absence de Boulaye Dia avec quatre buts inscrits, dont un triplé lors du match retour joué en Afrique du Sud. Il s’agit de son deuxième triplé en sélection après celui réalisé contre l’Eswatini lors des éliminatoires de la CAN, et il vient porter son total en sélection à neuf buts, deuxième meilleur buteur en activité derrière Sadio Mané, plus décisif depuis son positionnement en soutien de l’attaquant.

Le Maroc, recevant de nombreux pays ne disposant pas de stades aux normes imposées par la CAF, a disputé ses trois rencontres à domicile, dont le match en retard face à la Guinée devant se jouer à Conakry, reporté en raison de la situation politique du pays. Également opposés à la Guinée-Bissau, durement touchée par une intoxication alimentaire, les coéquipiers du Parisien Achraf Hakimi ont glané neuf points avec trois larges victoires et fait le plein de confiance en dépit de l’exclusion de Hakim Ziyech du groupe.

L’Égypte et la Tunisie jouent gros

La Tunisie, qui semble revigorée depuis l’arrivée du sélectionneur Mondher Kebaier après la CAN 2019, est confortablement installée à la première position du groupe B avec trois victoires, un match nul, zéro but encaissé et une expression collective convaincante. Un simple match nul contre la Guinée équatoriale (2e avec sept points) lors de la prochaine journée devrait lui suffire pour valider son ticket pour le tour final de ces éliminatoires. Pour ses débuts sur le banc des Pharaons égyptiens, Carlos Queiroz a assuré son entrée avec deux victoires sur la Libye, qui figurait à la première place du groupe après ses deux victoires, les repositionnant à la première position du groupe avec quatre points d’avance. Dans une position similaire, le Nigeria, leader de son groupe, a besoin d’une victoire pour assurer sa place aux barrages. Les Super Eagles se sont légèrement mis en difficulté à la suite de leur défaite contre la Centrafrique.

Algérie-Burkina, Côte d’Ivoire-Cameroun et Ghana-Afrique du Sud : des affiches décisives

On devrait connaître l’issue pour les groupes A, D et G lors de la dernière journée. Comme prévu, l’Algérie et le Burkina Faso ont tenu leur rang face au Niger (succès larges 6-1 et 0-4 des champions d’Afrique) et à Djibouti (victoires 0-4 et 2-0). Les champions d’Afrique viennent avec ces deux résultats porter à 31 leur série d’invincibilité, passant la 6e place des meilleures séries de l’histoire en dépassant la France (1994-1996) et l’Italie (1935-1939), tandis que l’attaquant lyonnais Islam Slimani entre encore plus dans l’histoire du football algérien en devenant le meilleur buteur de l’histoire de la sélection avec 37 réalisations.

La Côte d’Ivoire a failli se faire peur et céder sa place de leader au Cameroun (double vainqueur de la Mozambique 3-1 puis 0-1) en s’imposant de justesse face au Malawi dans un match délocalisé au Benin, après s’être imposée plus aisément (1-3) lors du match aller joué à Soweto. Le Ghana, à la suite du changement d’entraîneur qui coïncide avec le retour du Serbe Milovan Rajevac, quart-de-finaliste de la Coupe du monde 2010 avec les Black Stars, semble retrouver de nouvelles sensations.

Des choix forts ont marqué son retour sur le banc à l’image de sa décision de placer André Ayew sur le banc des remplaçants lors du match retour contre le Zimbabwe, une manière de marquer son territoire. Rajevac décide également de s’appuyer sur de jeunes talents à l’image du très précoce Abdul Fatawu Issahaku, âgé seulement de 17 ans, élu meilleur joueur de la CAN U20 en début d’année et évoluant au pays. Annoncé en partance vers le Sporting Portugal, ce grand espoir du football africain, formé à Steadfast (club de 2e division ghanéenne), restera au pays jusqu’à l’âge de la majorité et évoluera vraisemblablement du côté de Dreams FC en 1re division du championnat ghanéen, avant de rejoindre l’Europe. Avec un déplacement toujours difficile en Éthiopie (en altitude) et une réception de l’Afrique du Sud (premier avec un point d’avance sur le Ghana) lors de la dernière journée, les Black Stars ont leur destin entre leurs mains. Enfin, le Mali, figurant à la première place de son groupe avec deux points d’avance sur l’Ouganda, devra faire un sans-faute lors des deux dernières journées pour se rassurer et confirmer sa présence au tour suivant.

Une course à trois dans le groupe J

Le Bénin et la Tanzanie, tous deux à égalité, suivis de la RD Congo, troisième avec deux points de retard, se livrent une course qui se déroulera jusqu’aux derniers instants. Le Bénin, après sa victoire à Dar Es-Salam (0-1), a manqué l’opportunité d’enfoncer le clou lors de la réception à domicile de cette même Tanzanie (défaite 0-1 devant les Taifa Stars), tandis que la RDC, qui pouvait profiter de la situation pour reprendre la première place, s’est inclinée à Madagascar. À n’en point douter, les deux prochaines journées seront l’occasion d’une lutte à distance avec notamment un duel Tanzanie-RDC, lors de 5e journée, et un RDC-Bénin, lors de la dernière journée. Pour la Tanzanie et le Bénin, une qualification pour les barrages serait un véritable exploit sans précédent.

À noter que les dix équipes qualifiées seront réparties selon leur position au classement CAF pour le tirage au sort des barrages : les cinq mieux classées seront dans le premier chapeau et ne pourront pas s’affronter et cinq autres équipes seront dans le second.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *