0 2 minutes 2 mois

AP- En visite en Afrique de l’Ouest, le président sud-africain Cyril Ramaphosa s’insurge contre les restrictions de voyage et appelle à la solidarité africaine.

Le président Cyril Ramaphosa en visite officielle à Abuja, a appelé à la solidarité africaine alors que son pays et plusieurs autres du cône sud de l’Afrique font face à une vague de restrictions imposées par plusieurs pays.

L’Afrique du Sud est le premier pays à avoir officiellement notifié l’apparition de ce variant à l’OMS, le 24 Novembre dernier. Lors d’une conférence de presse conjointe à les présidents Muhammadu Buhari, et Cyril Ramaphosa ont de nouveau appelé à la levée de ces restrictions après que plusieurs échantillons ont montré que le variant circulait dans plusieurs pays européens avant sa découverte en Afrique du Sud.

Monsieur le Président Buhari, la solidarité exprimée par vous-même et le gouvernement du Nigeria envoie le message le plus fort. Elle indique qu’en tant que pays africains, nous sommes unis contre l’imposition de restrictions arbitraires et discriminatoires qui sont non seulement non scientifiques mais aussi contre-productives à long terme.

_Il s’agit d’une pandémie mondiale et, pour la vaincre, nous devons collaborer et travailler ensemble en tant que collectivité. Les dommages causés par cette interdiction de voyager aux économies des pays concernés seront considérables et durables a expliqué Cyril Ramaphosa. _

Le Nigeria et le Ghana ont annoncé avoir mercredi des cas du variant Omicron chez des voyageurs en provenance d’Afrique du Sud la semaine passée.

« Les responsables de Côte d’Ivoire, où nous voyageons plus tard aujourd’hui, ainsi que ceux du Ghana et du Sénégal, ont aussi exprimé leur insatisfaction face à l’interdiction de vols prise contre l’Afrique du Sud et nos pays frères du sud de l’Afrique », a ajouté Cyril Ramaphosa.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.