Fait divers : deux amants « collés » dans la chambre

Estimated read time 2 min read

Un policier à la retraite, nouvellement installé à Pk14, lieudit « Papass », a entendu des cris de détresse dans la nuit de samedi à dimanche. Une voix de femme se disant à l’article de la mort. Le retraité a foncé vers la maison d’où venaient les cris, et des motos-taximen travaillant de nuit se sont joints à lui, tandis qu’il entreprenait de forcer la porte principale de ce domicile. La porte d’une chambre sera également défoncée, pour donner à voir un spectacle peu banal : des amants nus, collés l’un à l’autre, dans une posture devenue douloureuse pour la femme, à entendre ses sanglots.

Selon des informations obtenues par CT, l’homme, Jérôme Nathan K., 48 ans, géomètre assistant, recevait cette soirée-là Bénédicte S., « bayam sellam » de 31 ans, rencontrée au hasard d’un chantier à Eséka en juin 2023. Et si les deux s’étaient plusieurs fois revus depuis lors, le pas de l’intimité n’avait jamais été franchi dans la relation. Une situation qui finira par intriguer la jeune femme, au point qu’elle émette des doutes sur la virilité de son prétendant… La question a été abordée la semaine dernière entre les concernés à Edéa – où Bénédicte avait rejoint Jérôme Nathan sur un autre chantier. Rendez-vous a été pris pour le vendredi suivant. Mais, en raison d’un souci de voiture, il a été repoussé au lendemain.

C’est donc samedi dernier que la jeune femme, à qui Jérôme avait remis ses clés la veille, avant de la mettre en contact avec un moto-taximan de son secteur, prend la route de Pk14, une fois arrivée à Douala. En chemin, le « bend skinneur » lui demandera qui est « Stop Chrono » pour elle. Bénédicte demandera à son tour pourquoi Jérôme a un tel prénom. Pour toute réponse, le conducteur de moto aura un léger rire.

You May Also Like

More From Author