Harry et Meghan étrillés par l’un des patrons de Spotify qui les traite « d’escrocs »

Estimated read time 3 min read
Le programme des Sussex, intitulé « Archetypes » n’a fourni qu’une seule série depuis 2020 alors que leur contrat avec Spotify se montait à 20 millions de dollars.

Le divorce entre Harry, Meghan et Spotify ne s’est visiblement pas fait à l’amiable. Le contrat de plusieurs millions de dollars entre le géant du streaming et une organisation dirigée par le prince Harry et son épouse Meghan Markle a pris fin ces derniers jours, faute de production de contenu à la hauteur des attentes de l’entreprise.

Le programme des Sussex, intitulé « Archetypes » et présenté par Meghan, a dominé plusieurs classements, les auditeurs se pressant pour écouter les conversations entre Meghan et des femmes influentes. Mais Spotify espérait davantage de contenus puisque le couple a produit une seule série depuis la signature de l’accord en 2020… Ceci pour un montant estimé à 20 millions de dollars.

Et cela ne passe visiblement pas. Ce lundi 19 juin, depuis sa propre chaîne de podcasts Spotify, Bill Simmons, responsable de l’innovation des podcasts au sein de l’entreprise, a qualifié Harry et Meghan « d’arnaqueurs ». « J’aurais aimé être impliqué dans la négociation de leur départ. The Fucking Grifters ( Les putains d’escrocs ), c’est plutôt ça le podcast que nous aurions dû lancer avec eux », a-t-il lancé.
 
Être plus « scrupuleux » sur les choix des futurs investissements

« Nous allons être très scrupuleux dans le choix de nos futurs investissements. Et ceux qui ne sont pas performants, évidemment, nous ne les renouvellerons pas. », avait déclaré le directeur général de Spotify, Daniel Ek plus tôt cette année. Selon The Guardian, il avait aussi admis que dépenser un milliard de dollars pour s’imposer dans le secteur du podcast avait été une erreur.

Désormais, Harry et Meghan cherchent une nouvelle plateforme pour leurs programmes, selon Variety. Le couple a quitté la famille royale britannique début 2020 pour s’installer en Californie en raison de conflits et de tensions, notamment d’accusations de racisme, et de la pression des médias.

Le couple a continué par la suite à critiquer l’institution britannique, notamment à travers une autobiographie sans concession du prince, une série documentaire sur Netflix et une interview avec l’influente Oprah Winfrey.

Depuis leur retrait de la famille royale, le duc et la duchesse ont cherché à gagner leur vie par le biais de projets en lien avec les médias.

You May Also Like

More From Author