« Je n’approuve plus aucun putain de président » : Cardi B s’en prend à Joe Biden

Estimated read time 2 min read
Quand Cardi B, se mêle de la politique, c’est le président Biden qui en prend pour son grade. La native du Bronx, soutien de première heure du socialiste démocrate Bernie Sanders, a vertement critiqué la politique extérieure du chef de la Maison -Blanche dans un récent live sur Instagram. 
 
L’épouse du rappeur Offset reproche  notamment au numéro un américain les millions de dollars engagés dans le conflit ukrainien et la guerre entre Israël et le Hamas.

« Nous traversons des moments difficiles »
 
« J’ai dit : je n’approuve plus aucun putain de président. Nous avons eu  des coupes budgétaires dans le pays, et pourtant Joe Biden dit : « Oui, nous pouvons financer deux guerres. Nous pouvons financer deux guerres. Nous sommes une grande nation. » Non putain, nous ne le sommes pas ! Nous traversons des moments difficiles en ce moment », a déclaré la rappeuse. Elle assure que l’Oncle Sam peut à peine se financer. Donc, Joe Biden doit agir en fonction des réalités du pays. 
 
« Arrêtez de faire semblant d’avoir de l’argent ! Vous n’avez pas d’argent », lui conseille-t-elle. Ce qui la conforte dans son raisonnement, ce sont justement ces coupes budgétaires effectuées par les différentes autorités du pays.
 
« A New York, il y a une réduction budgétaire de 120 millions de dollars qui va affecter les écoles… »
 
Récemment, le maire de New York,  Eric Adams, a, par exemple indiqué qu’il allait réduire les budgets affectés à la  police et à l’éducation, parce que Washington refuse de lui accorder davantage de fonds pour gérer la crise des migrants.
 
 « A New York, il y a une réduction budgétaire de 120 millions de dollars qui va affecter les écoles, les bibliothèques publiques et le service de police. Vous savez tous que je m’en fous des flics. Ce qui compte, c’est qu’il va avoir des coupes budgétaires de 120 millions de dollars dans les écoles, les bibliothèques… et une coupe budgétaire de 5 millions de dollars, dans l’assainissement… Qu’est-ce qui va arriver à mes nièces, qu’est-ce qui va arriver à mes neveux, qu’est-ce qui va arriver à mes cousins, mes tantes, mes amis qui vivent dans le Bronx ?», s’est inquiétée la rappeuse.

You May Also Like

More From Author