Kenya: le président Ruto passe en force et inaugure un projet de logements sociaux à Nanyuki

Estimated read time 2 min read

Au Kenya, William Ruto continue de défier la justice. Le président kényan inaugurait ce mercredi 10 janvier le chantier d’un projet de construction de logements sociaux, à Nanyuki, à 200 km au nord de Nairobi. Projet qui doit être financé par un nouvel impôt sur le revenu récemment suspendu par la justice, car jugé inconstitutionnel. Depuis une semaine, William Ruto multiplie les déclarations accusatoires contre les juges kényans.

Casque de chantier sur la tête, truelle à la main, c’est tout sourire que William Ruto pose la première pierre du chantier de logements sociaux de Nanyuki : 200 appartements à construire et 1 000 emplois à créer.

À terme, William Ruto entend réaliser 250 000 logements sociaux dans tout le pays et générer ainsi des dizaines de milliers d’emplois.

Pourtant, la justice a suspendu, fin novembre, certaines provisions de la loi de finances 2023 destinées à cette politique. « Nous respectons l’indépendance de la justice, a déclaré William Ruto, mais elle ne s’étend pas jusqu’au sabotage de l’intérêt public. » Le président kényan passe donc en force, accuse au détour les juges de corruption et promet de s’atteler fermement à ce problème.

« Le président ne peut pas décider seul quand se soumettre ou non à la justice et à la Constitution » s’est indignée, mercredi matin sur KTV, l’avocate et députée de l’opposition, Millie Odhiambo.La Société kényane du droit, une organisation d’avocats, appelle, quant à elle, à manifester demain dans tout le pays, pour « protester contre les récentes remarques du président et défendre l’indépendance de la justice. »

You May Also Like

More From Author