October 19, 2021
  • Sénégal, DAKAR
  • ( 221) 77 443 98 69 / 77 280 71 83 / ( 223) 71 46 83 66 / 79 50 87 13
  • Dakar Sénégal
0 2 minutes 3 semaines

Ce vendredi, des marches ont eu lieu dans plusieurs villes du Kenya pour demander des mesures plus énergiques des dirigeants pour enrayer le changement climatique.

Au Kenya, des militants pour le climat étaient dans les rues de Kisumu, dans l’ouest du pays. Ce vendredi, ils étaient des dizaines à demander des mesures plus énergiques du gouvernement pour enrayer le changement climatique.

Les manifestants ont souhaité sensibiliser le public à la mauvaise gestion des déchets, notamment sur les rives du lac Victoria, où les déchets plastiques et chimiques des industries empoisonnent le lac. « La grève du climat vise à sensibiliser les citoyens à l’élimination correcte des déchets et à dire non aux plastiques. C’est une bonne chose que nous soyons unis pour lutter pour notre grand lac. C’est maintenant. Nous devons laisser le lac Victoria respirer à nouveau », déclare Diana Mutai, une militante écologiste de Kisumu.

Current Time 0:20
Duration 1:03
Loaded: 47.28%

0

Kenya : marches pour le climat du mouvement « Fridays for Future »

  • Arrêt sur images du 23 septembre 2021Logo de Euronews
  • Afrique du sud : encore sur "liste rouge" britanniqueLogo de Euronews
  • Ouganda : une clôture électrique contre le braconnageLogo de Euronews

Joignant le geste à la parole, les jeunes militants ont ramassé des détritus au long de la marche. « Au bord du lac Victoria, nous avons vu beaucoup de déchets – principalement du plastique, des couches et tout cela. Nous devons nous rassembler et aborder les problèmes et nettoyer notre écosystème parce qu’au bout du compte, la saleté que nous donnons au lac nous revient à travers les poissons que nous mangeons », avance Kaluki Paul Mutuku, un militant écologiste.

Ce rassemblement faisait partie d’une grève mondiale pour le climat du mouvement « Fridays for Future », qui comprend 1 400 événements dans 80 pays. Ces manifestations ont lieu cinq semaines avant les négociations cruciales de l’ONU sur le climat qui auront lieu en novembre à Glasgow.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *