0 2 minutes 2 mois

AP- À Arusha, en Tanzanie, la Confédération africaine de football (CAF) a officialisé ce 10 août le lancement de la Super Ligue africaine à partir d’août 2023, jusqu’à mai 2024. Une compétition qui doit marquer le début d’une nouvelle ère pour le football africain.

« La Super Ligue africaine est une des nouveautés les plus importantes dans l’histoire du football africain et l’objectif est très clair : s’assurer que le foot africain de clubs rivalisera avec les meilleurs footballs actuels. Il faut que les clubs africains puissent rivaliser », a déclaré le président de la CAF Patrice Motsepe sous le regard de Gianni Infantino, président de la Fifa.

197 matches au total

Qu’a-t-on appris à lors de cette 44e assemblée générale ordinaire ? En grande partie ce qu’on savait déjà. L’instance du foot africain a confirmé que la compétition opposera les 24 meilleurs clubs du continent, issus de 16 pays différents. Ces clubs seront d’abord répartis, durant une première phase, en trois groupes géographiques composés chacun de 8 équipes (Afrique du Nord, Afrique Centrale et de l’Ouest, et Afrique du Sud et de l’Est). Durant celle-ci, les 8 clubs de chaque groupe seront opposés en matches aller-retour et chaque formation disputera donc 14 matchs durant cette première phase.

Au terme de cette phase de groupes, les cinq premiers de chaque poule et le meilleur 6e tous groupes confondus prendront part à la phase à élimination directe à partir des huitièmes de finale.  Cela marquera la fin de la répartition géographique.