0 4 minutes 1 mois

AP- La FIFA organise un stage d’arbitres à Alger pour les cours MA, qui s’ouvre demain mercredi à l’hôtel Ferdy-Lilli de Ben Aknoun. À cet effet, la Commission fédérale d’arbitrage (CFA), présidée par Mohamed Bichari, a retenu 30 arbitres entre internationaux et fédéraux, dont l’âge ne dépasse pas les 30 ans pour ces derniers.

Ce stage, d’une durée de cinq jours, sera encadré par un expert de la FIFA, en l’occurrence M. Athanas, directeur régional d’arbitrage pour la zone Afrique francophone. L’Égyptien Issam Abdelfetah fera partie du panel des encadreurs, ainsi le préparateur physique Nacer Cherifi. Côté algérien, ils seront quatre instructeurs pour encadrer ce conclave.

Il s’agit de Mohamed Bichari, de Mohamed Benarrous, de Houari Belkacem et de Farouk Houasnia. Rappelons que ce stage était déjà programmé par l’ancienne équipe de la CFA, dirigée par Mohamed Ghouti. Il permettra à nos referees d’améliorer leurs connaissances en matière de nouvelles lois de jeu et de renforcer leur formation, puisque des cours pratiques sur le terrain seront donnés.

La formation d’arbitres demeure le maillon faible en Algérie, dans la mesure où les bons et loyaux formateurs ont presque quitté ce milieu envahi par des incompétents qui n’ont ni vécu ni niveau, d’où la détérioration du niveau général de nos arbitres. Des formateurs comme Medjiba, Lacarne, Bergui, Oussaci, Hansal ou Sendid ne courent plus les rues.

C’est dans cette optique que Bichari a justement tracé un programme riche pour réhabiliter les vrais formateurs et repartir sur des bases solides afin de former l’élite de demain. La FIFA a récemment transmis un courrier à toutes les fédérations qui lui sont affiliées, les invitant de transmettre la liste des arbitres internationaux pour l’année 2022 le 1er octobre à minuit, ultime délai.

À ce titre, Liberté a appris par ses propres sources que la liste des internationaux ne connaîtra aucun changement ; elle sera reconduite comme ce fut le cas pour l’année 2021, où la FIFA avait demandé aux associations de reconduire les mêmes arbitres pour 2021 en raison de la pandémie de Covid-19 qui s’est étalée durant toute l’année 2020. La CFA va donc reconduire les sept arbitres internationaux, dont certains n’ont pu arbitrer la moindre rencontre internationale depuis cinq ans.

En revanche, Youcef Gamouh de la ville Constantine, pratiquement le meilleur des deux dernières années, qui était fortement pressenti pour la badge FIFA, ne peut accéder à cette promotion en raison de son âge (36 ans). À vrai dire, la FIFA exige des jeunes pour pouvoir les lancer. C’est bien dommage pour ce valeureux arbitre. Sur les sept arbitres internationaux, deux seulement sont nominés par la FIFA et sont souvent désignés.

Il s’agit de Mustapha Ghorbal d’Oran et de Lahlou Benbrahem de Béjaïa, aux côtés des défunts juges assistants Abdelhak Etchiali de Tlemcen et Mokrane Gourari de Khemis El-Khechna. C’est ainsi que les directeurs de jeu Mahdi Abid Charef (2011), Mustapha Ghorbal (2014), Bekouassa Lotfi (2016), Lahlou Benbrahem (2017), Arab Abderrezak (2017), Nabil Boukhalfa ( 2017) et Bekouassa Lyès (2019) seront reconduits pour 2022.

À propos des juges assistants, il s’agit d’Abdelhak Etchiali (2009), de Bounoua Nabil (2015), de Brahim El-Hamlaoui (2014), de Mokrane Gourari (2014), d’Omari Bouabdellah (2007), de Serradj Med (2014) et de Zerhouni Akram (2017).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *