0 3 minutes 2 semaines

AP- En Centrafrique, le président Faustin Archange Touadéra pourrait être tenté par un troisième mandat.

La Constitution en vigueur lui interdit mais un projet de loi visant à réformer celle-ci est en cours d’examen à l’Assemblée nationale.

Dans ce dossier, le Rwanda, un allié du pouvoir centrafricain, est soupçonné de vouloir aider le président Touadéra dans cette tentative. C’est du moins l’accusation portée par le G16, un groupe de responsables politiques et de la société civile.

Cette accusation est soutenue par une partie de l’opposition rwandaise en exil mais démentie par les gouvernements rwandais et centrafricain.

L’axe Bangui-Kigali

L’axe de coopération Bangui-Kigali s’est renforcé ces dernières années et beaucoup d’investisseurs rwandais s’installent désormais en Centrafrique. Mais derrière cette coopération, l’opposition voit la volonté du président rwandais Paul Kagamé de s’ingérer dans la politique intérieure, notamment en finançant le projet de son homologue centrafricain qui serait de rester au pouvoir.

La Constitution en vigueur lui interdit mais un projet de loi visant à réformer celle-ci est en cours d’examen à l’Assemblée nationale.

Dans ce dossier, le Rwanda, un allié du pouvoir centrafricain, est soupçonné de vouloir aider le président Touadéra dans cette tentative. C’est du moins l’accusation portée par le G16, un groupe de responsables politiques et de la société civile.

Cette accusation est soutenue par une partie de l’opposition rwandaise en exil mais démentie par les gouvernements rwandais et centrafricain.

L’axe Bangui-Kigali

L’axe de coopération Bangui-Kigali s’est renforcé ces dernières années et beaucoup d’investisseurs rwandais s’installent désormais en Centrafrique. Mais derrière cette coopération, l’opposition voit la volonté du président rwandais Paul Kagamé de s’ingérer dans la politique intérieure, notamment en finançant le projet de son homologue centrafricain qui serait de rester au pouvoir.