Le Soudan du Sud célèbre son indépendance en prônant toujours plus la paix

Estimated read time 2 min read

Le Soudan du Sud a célébré le 12e anniversaire de son indépendance, proclamée dans l’euphorie le 9 juillet 2011 après des décennies de guerre civile avec le régime de Khartoum. Mais le plus jeune pays du monde avait sombré dans la guerre civile deux ans après. Depuis 2018, il met en œuvre un accord de paix qui doit conduire à des élections en 2024. Même si le processus est laborieux et que la guerre au Soudan voisin affecte, depuis mi-avril, nombre de Sud-Soudanais, les habitants ont tenu à célébrer.

Drapeaux flottant à l’avant des véhicules, ballons colorés suspendus dans les rues… Les couleurs du drapeau sud-soudanais ont égayé Juba ces derniers jours. Pas de grande célébration officielle toutefois ; dans son allocution à la télévision nationale, le président Salva Kiir a réitéré son engagement en faveur du processus de paix :

« Nous avons atteint une phase critique dans notre détermination à consolider la paix dans notre pays. Comme je l’ai toujours dit, je veillerai à ce que la guerre ne recommence jamais. Dans les mois à venir, mon attention et celle de nos partenaires sera focalisée sur comment vous donner, à vous, citoyens, le pouvoir de choisir vos dirigeants de façon démocratique, en décembre 2024 au plus tard. »

À l’Afex Rivercamp, un bar prisé au bord du Nil, des artistes se produisent pour marquer l’indépendance dans une ambiance festive et bon enfant. King D Kapa, rappeur, confie : « Je suis super content de célébrer notre 12e anniversaire. Pour moi, le plus important, c’est l’unité entre nous, Sud-Soudanais, pour que notre jeune nation puisse prospérer comme les autres. »

VIP est lui comédien de stand-up et musicien. S’il est heureux de fêter l’indépendance, il pense aux Sud-Soudanais coincés à Khartoum ou à Renk, à la frontière avec le Soudan : « À Renk en particulier, les gens souffrent. Et moi-même, j’ai encore tous mes frères à Khartoum, j’essaie de les évacuer. Mais ça ne m’empêche pas de fêter l’indépendance. »

Le comédien en appelle aux autorités. ll souhaite qu’elles fassent plus pour leur venir en aide.

You May Also Like

More From Author