Les États-Unis dénoncent l’influence « déstabilisatrice » de la Chine et de la Russie en Afrique

Estimated read time 2 min read

AP- Les États-Unis, qui se gardent de parler d’une compétition ouverte en Afrique, ont alerté, mardi, sur l’influence croissante de la Chine et de la Russie sur le continent et promis des milliards de dollars d’aide, lors d’un sommet de trois jours à Washington, auquel participent plusieurs dizaines de dirigeants africains.

Objectif : renforcer les liens pour contrer l’influence de Pékin et de Moscou. Mardi 13 décembre s’est ouvert à Washington un sommet dédié à l’Afrique en présence d’une cinquantaine de dirigeants du continent.

S’exprimant lors d’un forum sur la sécurité, le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin, a d’emblée constaté que « la Chine étend son empreinte sur le continent quotidiennement (…) et cela pourrait avoir un effet déstabilisateur si ce n’est pas déjà le cas ».

Quant à la Russie, elle « continue d’envoyer des armes à bas prix et des mercenaires » à travers le continent, a-t-il dit. « La combinaison de ces activités de ces deux pays, je crois que cela mérite d’y prendre garde. Et il est clair que leur influence pourrait être déstabilisatrice », a poursuivi le chef du Pentagone.

 Cinquante-cinq milliards de dollars d’aide

Dans cette offensive de charme américaine pour séduire des partenaires africains parfois réticents, les États-Unis ont mis la main au portefeuille, promettant de consacrer « 55 milliards de dollars à l’Afrique sur trois ans », selon la Maison Blanche.

You May Also Like

More From Author