L’État islamique revendique l’attaque qui a tué un officier de police supérieur installé par les talibans

Estimated read time 2 min read

AP- Le groupe djihadiste État islamique a revendiqué l’attentat à la voiture piégée perpétré lundi dans la ville afghane de Faizabad, qui a tué le chef de la police installé par les talibans dans la province de Badakhshan (nord-est).

« Un chef éminent de la milice apostate des talibans a été tué avec d’autres personnes », a déclaré la province de Khorasan de l’État islamique (ISKP) dans un communiqué diffusé par ses canaux de propagande, ajoutant que « grâce à Dieu tout-puissant, les soldats du califat ont pu garer et activer une voiture piégée » devant le poste de police.

La mort de l’homme, identifié comme Maulavi Abdulhaq Omar, a été confirmée par des sources citées par le portail d’information Aamaj News et la chaîne de télévision afghane Tolo TV, sans que les talibans aient réagi jusqu’à présent. Selon des sources citées par le quotidien afghan « Hasht e Subh », le bilan est de trois morts.

L’ISKP, qui considère les talibans comme des traîtres à l’orthodoxie de la « charia » ou loi islamique et prône une interprétation beaucoup plus sévère, a été la cible d’une campagne de sécurité des talibans face à leurs attaques.

You May Also Like

More From Author