Libye: qui a employé les présumés mercenaires interceptés à Malte?

Estimated read time 2 min read

AP- Seize mercenaires britanniques en route pour la Libye ont donc été interceptés à Malte. C’est le Malta Today qui l’a révélé. L’affaire remonte à il y a trois semaines. Selon le quotidien, les autorités ont expliqué qu’ils allaient prendre un vol privé pour la Libye, probablement pour Misrata. Ces anciens militaires britanniques travaillent pour la société privée de sécurité de Jack Mann, l’un des amis proches du prince Harry, de la famille royale britannique. Jack Mann faisait d’ailleurs lui-même partie du groupe.

Intercepté, avec ses employés, Jack Mann est suspecté par la police maltaise de violer le régime de restrictions imposé par l’ONU sur les importations d’armes et le mercenariat en Libye. Cet ancien officier britannique et ses collègues ont d’abord expliqué qu’ils allaient dispenser des formations médicales et sportives en Libye. Mais la police s’est rendu compte que leurs certificats de formateurs étaient faux. La police maltaise soupçonne ces hommes arrivés en ordre dispersé à l’aéroport d’être des mercenaires. Plus tard, relâchés, l’espace aérien maltais leur est maintenant interdit pour se rendre en Libye.

Jack Mann, âgé de 40 ans, est un ancien officier de l’armée britannique. Il a servi en Irak et en Afghanistan avant de fonder, en 2015, Alma Risk, une société de sécurité privée basée à Londres. Selon son site officiel, cette entreprise n’embauche que des vétérans de l’armée, de la police ou d’autres agences gouvernementales britanniques.

You May Also Like

More From Author