Today: dimanche, février 25 2024

Nigeria : les prix du gaz de cuisine subissent de fréquentes variations

Estimated read time 3 min read

AP- Ces fluctuations des prix s’expliquent par la forte de demande des bouteilles de 12,kg par les ménages qui coûtent parfois 20 dollars.

Au Nigeria, le prix moyen de la recharge du gaz de cuisine par kg oscille entre 650 et 32 000 naira, pour les bouteilles de 50 kg, soit environ 2 à 77 dollars.

Ces prix sont soumis à des fréquentes variations, d’un détaillant à un autre, ils peuvent grimper en l’espace de quelques heures. Cette instabilité des prix cause des inquiétudes chez une partie de la population, qui demande un encadrement des prix de la recharge du gaz butane.

_Eh bien, nous devons simplement plaider auprès du gouvernement parce que le gaz est le moyen le plus sûr de cuisiner, donc nous plaidons auprès du gouvernement pour qu’il se penche sur la question explique une femme. _

Ces fluctuations des prix s’expliquent également selon Bright Ugwu, directeur général de Lubgas par la forte de demande des bouteilles de 12, kg par les ménages, il faut compter jusqu’à 20 dollars.

Le prix du LPG est vendu au prix international, nous effectuons les transaction en monnaie locale. Et la dévaluation de la monnaie a également un impact sur les prix. Il y a aussi d’autres facteurs comme les problèmes d’infrastructures et ce n’est pas seulement le prix du gaz qui a augmenté, mais aussi les accessoires des bouteilles.

Pendant que les ménages subissent de plein fouet l’augmentation des prix du gaz de cuisine et se réfugient dans l’utilisation du bois ou encore du charbon, les stations de recharges, voient leur chiffre d’affaires décroître au fil du temps.

Et pourtant, le Nigeria détient certaines des plus grandes réserves de gaz dans le monde. Au dernier décompte, le pays d’Afrique de l’Ouest possédait 206 trillions de pieds cubes de gaz naturel et associé, dans des réserves prouvées. Ce chiffre va très probablement atteindre au moins 230 trillions de pieds cubes, d’ici à 2030. Si le pays développe son gaz, il sera capable de produire suffisamment de gaz de cuisine pour garantir que les familles n’aient pas à dépendre du feu de bois ou du feu de charbon, pour préparer leurs repas, qui créent suffisant de pollution pour tuer des centaines et des centaines d’Africains chaque année.

De plus, il sera aussi capable de tirer profit de sa ressource en énergie à faible émission de carbone, le gaz, qui a fait plus que tout autre combustible dans la réduction des niveaux d’émission dans les pays développés.

You May Also Like

More From Author

Mercato : le Paris SG est déjà fixé, voici le salaire que réclame Mohamed Salah !

Maroc: Arrestation de 262 candidats à l’immigration clandestine à Laâyoune