Nouveau Gouvernement Ivoirien: Danièle Boni-Claverie réagit et critique ”les gouvernements monocolores de Ouattara”

Après plus d’une semaine d’attente, le nouveau gouvernement Ivoirien, version Patrick Achi, a été dévoilé ce Mardi 06 Avril 2021, par le secrétaire général de la présidence de la République, Abdourahmane Cissé. Suite à la publication de cette liste dans laquelle l’on note l’absence de l’opposition et une prédominance du parti au pouvoir, la présidente de l’URD, Danièle Boni-Claverie, nous a transmise sa réaction sur cette actualité.

NOUVEAU GOUVERNEMENT.

J’ai deux raisons essentielles de me réjouir par rapport à ce nouveau gouvernement. Tout d’abord, parce que les spéculations, pour ne pas dire les élucubrations que nous avons dues subir notamment sur les réseaux sociaux vont prendre fin. Deuxièmement, je ressens une profonde satisfaction à constater que l’opposition n’y figure pas. Je fais partie de ceux et celles qui pensent que la composition d’un gouvernement d’ouverture ne se réduit pas à une course effrénée et âpre pour arracher quelques portefeuilles qui n’auraient été certainement que des strapontins. Cette ouverture annoncée par le Premier Ministre a donc fait flop alors qu’elle aurait dû exprimer la volonté du pouvoir de privilégier la cohésion sociale en rendant effective la réconciliation nationale. Rien n’ayant été fait dans ce sens, il aurait été incongru que l’opposition puisse se retrouver dans un gouvernement Rhdp.
Autre constat. Sous les tropiques, il n’y a rien de nouveau. Les gouvernements monocolores d’Alassane Ouattara se succèdent et se ressemblent tous. Le Rhdp est omniprésent alors que la rentrée de quelques membres de la société civile aurait pu donner l’impression de casser l’hégémonie du parti au pouvoir et ainsi ouvrir des perspectives d’union.
Pour ce qui est du resserrement du nombre de portefeuilles, c’est une bonne chose à saluer. Mais plus que les personnes, mon attention se porte sur les fonctions dévolues à chaque ministère. Le ministère de l’Intégration se fond dans le ministère des Affaires étrangères à qui on ajoute comme béquille un ministère délégué. Espérons que le tandem fonctionnera. Pour ce qui est du ministère de la Promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption, s’il traduit une réelle volonté gouvernementale d’endiguer ce fléau, cette initiative est à soutenir. La lutte contre la corruption est l’un des défis majeurs du continent car elle se pratique au quotidien et touche tous les secteurs d’activités. Certes, la corruption est imputable à la faiblesse de nos Institutions et au recul du niveau de vie de nos populations mais elle est conditionnée par une volonté politique forte et des pratiques de bonne gouvernance. Pourquoi ne pas étudier le cas du Botswana, classé comme le pays le moins corrompu d’Afrique.
Le nouveau gouvernement va donc se mettre à la tâche avec, nous l’espérons, un dynamisme renouvelé mais le chantier de la réconciliation reste désespérément vide. Il devient donc urgent pour que les Ivoiriens retrouvent l’essence de leur unité que des Assises nationales de discussions et de réconciliation soient organisées, comme les Autorités avaient eues à l’indiquer. Rappelons nous, là où la rancœur s’épanouit, s’évanouit la paix des cœurs.

Danièle Boni-Claverie
Présidente de l’URD.

Raoul Mobio ( Mobio )

Add your Biographical Info and they will appear here.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *