0 2 minutes 6 jours
AP- Ibrahim Abou Khalil alias Bibo Bourgi, son frère Karim Abou Khalil Bourgi et Mamadou Pouye ont été cités dans l’enquête des « Pandora Papers ».

D’après le document parcouru par Libération, ils sont les propriétaires de plusieurs sociétés établies dans des paradis fiscaux.

Avec l’assistance du cabinet d’avocats Alcogal, ils sont à la tête de trois fondations offshore (Alteos Foundation, Alteos One Foundation et Pifor Foundation).

Celles-ci ont pu servir à sécuriser les biens et actifs pour lesquels la justice sénégalaise les a jugés coupables d’être des prête-noms pour leur ami d’enfance, Karim Wade.

Des documents renseignent sur l’activisme de cette bande des trois, amis d’enfance de Karim Wade, que la justice sénégalaise a désignés comme des prête-noms de l’ancien ministre d’État.

En septembre 2011, des actions de Menzies Afrique S.A. sont été utilisées par les actionnaires pour constituer trois entités : Alteos Foundation (Bibo Bourgi), Alteos One Foundation (Karim Abou Khalil) et Pifor Foundation (Mamadou Pouye).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *