Paris prépare l’après Barkhane : E. Macron réunit les partenaires africains et européens

Estimated read time 2 min read

AP-  Le président français Emmanuel Macron a reçu ses homologues de la région du Sahel à l’Elysée devrait annoncer le retrait de la France du Mali. Celui-ci interviendrait après 9 ans de présence des forces tricolores à la demande des autorités maliennes, pour lutter contre la menace jihadiste.Aujourd’hui, les avis sont partagés. Si à Bamako la population, soutenant la junte, est plutôt favorable au départ des militaires français, dans le reste du pays, les habitants sont plus mitigés.

Il y a 3 semaines, il prenait le pouvoir par un coup d’état en renversant l’unique président élu du Burkina FASO, Roch Marc Christian Kaboré.

Aujourd’hui, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba est président, chef de l’état et chef des armées après avoir été investi par le Conseil Constitutionnel du pays.

Les jihadistes Shebab ont lancé plusieurs attaques simultanées sur les commissariats à Mogadiscio. Le bilan fait état d’au moins 2 morts et d’une vingtaine de blessés. Ces attentats ont lieu alors que le pays est plongé dans une profonde crise politique qui oppose le Premier ministre au Président. Ce dernier dont le mandat a expiré l’année dernière sans qu’il ait réussi à organiser de nouvelles élections.

En Ethiopie, ce sont les conditions climatiques qui inquiètent. La corne de l’Afrique fait face à la pire sécheresse enregistrée depuis 30 ans. Les Nations Unies estiment que 13 millions de personnes seraient menacées par la faim. Plus d’1 million et demi d’animaux seraient morts dans la région en raison du manque d’eau et de pâturage. L’Ethiopie fait partie des pays les plus touchées, notamment la région Somali, où les communautés pastorales ont perdu leurs moyens de subsistance.

Au Bénin, le gouvernement avait lancé il y a quelques années une guerre contre les centres de soins clandestins. Aujourd’hui, la traque des centres de santé se poursuit. Au début du mois de janvier, une vingtaine de centres de santé clandestins a été fermée dans le pays. Plus inquiétant encore, il existe aussi tout un réseau d’aides- soignants qui se feraient passer pour des médecins.

You May Also Like

More From Author