0 2 minutes 5 mois

AP- Alors que l’élection présidentielle doit en principe se tenir en février 2022, plusieurs personnalités sont pressenties pour être candidates. C’est le cas de l’ancien Premier ministre Boubou Cissé, qui a adhéré ce week-end à l’URD, un important parti politique malien.

L’entourage immédiat de Boubou Cissé affirme qu’il a adhéré à l’Union pour la république et la démocratie (URD) parce qu’il partage l’idéal de paix et de justice de ce parti, dont le leader Soumaïla Cissé est décédé l’an dernier. Mais si l’ancien Premier ministre malien dépose ses bagages à l’intérieur de la formation, membre de l’Internationale libérale, c’est aussi parce qu’il a des ambitions politiques.

Pour être candidat, il faut être militant

Fin février 2022 en principe se tiendra l’élection présidentielle malienne. D’après nos informations, il s’y prépare. Il lui faut donc une machine électorale. Or, les textes de l’URD sont clairs : pour être candidat du parti à l’élection présidentielle, il faut être militant dans un comité de base. C’est fait. Boubou Cissé doit maintenant montrer sa capacité à pouvoir rassembler autour de son nom toutes les structures du parti. Il a des atouts. Parmi ses soutiens, il y a des poids lourds du parti. Mais d’autres restent à convaincre et ce sera déterminant.

Blanchi

Ancien Premier ministre de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keïta, Boubou Cissé avait été accusé il y a quelques mois de complot contre la transition. La justice l’a totalement blanchi dans cette affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *