Procès de Ras Bath : Le chroniqueur acquitté de l’accusation de « simulation d’infractions », mais reste en prison

Estimated read time 2 min read

Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, le célèbre chroniqueur, actuellement emprisonné, a été acquitté, hier, mardi 11 juillet 2023, de l’un des chefs d’accusation pesant contre lui. Le président du CDR est acquitté de l’accusation de simulation d’infractions suite à ses sorties médiatiques après la mort de l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga qu’il a qualifié d’assassinat. Malgré cet acquittement, Ras Bath reste emprisonné, car le parquet a fait appel et les autres chefs d’accusations (association de malfaiteurs, atteinte au crédit de l’Etat pris dans sa gouvernance judiciaire et politique) pesant contre lui demeurent.

« Mon client a été déclaré non coupable de simulation d’infractions. Mais le parquet a fait appel et en raison du mandat du juge d’instruction, mon client malheureusement reste de prison. Mais très vite, je vais demander une mise en liberté provisoire », a déclaré à la presse Me Kassoum Tapo, avocat de Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath. Selon l’avocat, « la procédure devant le juge d’instruction continue pour les mêmes faits, car (son) client avait aussi été mis en accusation pour association de malfaiteurs, atteinte au crédit de l’Etat et crime à caractère religieux et raciste. »

A noter que le 11 mars dernier, Ras Bath déclarait lors de la troisième conférence nationale du parti ASMA-CFP que l’ancien Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga, a été assassiné. Il sera interpellé par la suite par le procureur de la République de la Commune IV, le 13 mars 2023, puis placé sous mandat de dépôt pour « simulation d’infraction ». Après son audition, le mercredi 29 mars dernier, il est également poursuivi pour « association de malfaiteurs, atteinte au crédit de l’Etat pris dans sa gouvernance judiciaire et politique ».

M. K. Diakité

You May Also Like

More From Author