Quand Ronaldo s’illustre par son fair-play

Cristiano Ronaldo s’est illustré par son fair-play, lundi soir, dans une rencontre de Ligue des champions asiatique disputée avec son club saoudien d’Al Nassr, en signifiant à l’arbitre qui venait de lui accorder un penalty qu’aucune faute n’avait été commise sur lui.
 
Après consultation de la VAR, le Chinois Ma Ning, qui venait de siffler après un contact litigieux dans la surface entre l’ancienne superstar du Real Madrid et de Manchester United et le défenseur de Persepolis Soroush Rafiei, est revenu sur sa décision.
A peine tombé à terre après le tacle du joueur iranien en tout début de rencontre, Ronaldo a bondi sur ses pieds, agitant le doigt en direction de l’arbitre pour lui indiquer qu’il n’y avait pas lieu de donner un penalty à son club.
 
La rencontre disputée à Ryad, comptant pour l’avant-dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions asiatique, s’est achevée sur le score de 0-0, même si Al Nassr a longtemps évolué à 10 contre 11 après l’exclusion dès la 17e minute du défenseur Ali Lajimi.
 
Largement en tête de son groupe, l’équipe de l’attaquant portugais, sorti touché au cou à une dizaine de minutes de la fin de la rencontre après un choc avec le gardien de Persepolis, est déjà assurée de disputer les 8es de finale de la compétition.
 
Deuxième de sa compétition domestique, Al Nassr, qui compte également dans ses rangs l’international sénégalais Sadio Mané ou le défenseur espagnol Aymeric Laporte, doit affronter vendredi dans un choc au sommet du championnat saoudien le leader Al Hilal, dont plusieurs joueurs majeurs ont aussi brillé dans les grands championnats européens, comme Neymar (blessé), Sergej Milinkovic-Savic, Ruben Neves ou Kalidou Koulibaly.

You May Also Like

More From Author