0 2 minutes 3 semaines

AP-  Un homme d’affaires peul a été abattu la semaine dernière par les éléments des forces armées centrafricaines (FACA) à Gamboula. Une nouvelle exaction attribuée aux forces de l’ordre qui soulève des inquiétudes au sein de la population ainsi que des commerçants locaux. « Un uniforme n’autorise pas à tuer de cette façon », s’alarme l’un des cousins de la victime. Selon les premiers éléments d’information, les faits se sont produits dans la commune de Noufou, plus précisément au village Dilapoko, située à 85 kilomètres au nord de Gamboula sur l’axe Béïna.  L’homme d’affaires, qui élève également des bœufs, avait quitté son domicile le vendredi matin pour aller rencontrer ses éleveurs dans leur campement. Mais à son retour vers 15 heures le même jour, il était tombé dans une embuscade des éléments des forces armées centrafricaines qui l’ont froidement abattu à bout portant. Ce sont les FACA eux-mêmes qui ont annoncé la nouvelle de la mort de cet homme à ses parents. Et ils ont officiellement confirmé que ce sont eux qui l’ont abattu parce qu’il « collabore avec les rebelles ».  Un triste évènement  criminel qui a totalement bouleversé la famille, mais également les commerçants locaux qui tentent en vain de signaler aux Casques bleus de la Minusca. Les notables locaux ont aussi demandé au gouvernement de jeter son œil sur des multiples exactions commises par les FACA dans cette localité. Rappelons que c’est dans cette localité, à 15 kilomètres qu’un hélicoptère russe avait pilonnés un village la semaine dernière faisant deux morts et trois blessés parmi les civils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *